Mon textophoto, hors vote


Tit Clown Triste et Marmotine

 

Ah, Marmotine, si tu savais comme je suis bien ennuyé…

– Qu’est ce qui t’arrive, Tit Clown Triste ? A voir ta tête, j’ai l’impression que le ciel va nous tomber sur la tête !!

– C’est bien pire que ça !! Figures-toi que… Tu te rappelles mes potines ?

– Voui, voui, le club des 4 ! Tiens, justement, je voulais te montrer le dernier cliché que j’ai fait d’elles, pour leur pochette :

Je n’ai pas réussi à faire mieux !

– Je me doute, Marmotine, je me doute ! Ta photo illustre parfaitement ce que je voulais te dire ! Depuis que D’Artagnane est passée à la télé pour la pub de la Vache Qui Rit, elle se la pète grave ! Elle ne veut plus parler aux trois autres et c’est tout juste si elle accepte de rester avec elles…

– Ah oui, c’est vraiment embêtant, surtout que leur cd, celui du club des 4, va sortir dans moins d’une semaine !

– Oui, c’est bien ça le problème ! D’Artagnane a déclaré qu’elle se retirait du projet car le single n’est pas à la hauteur de ses espérances… M’enfin, regarde les paroles :

Meuh meuh !(x8)

Les vaches dans les prés
Il faut les voir de loin
Elles broutent plein de l’herbe
Et puis des fois du foin
Elles sont belles avec les mouches
Qui les aiment meuh meuh
Qui leur chient dans les oreilles
Et aussi dans les yeux

(Refrain, x2)
Meuh meuh meuh font les vaches
Les vaches font meuh meuh

Quand au petit matin
Arrive le fermier
Y a la chef des vaches
Qui l’entend arriver
Et la chef des mouches
Suit la chef des vaches
Le bouseux ouvre les portes
Pour brouter c’est l’heure H

(Au Refrain, x2)

Elles broutent, elles mangent, elles mâchent la pelouse
Et le soir dans les prés, elles nous offrent des bouses
Et puis faut les rentrer pour prendre le bon lait-lait
Les trayeuses sont branchées, c’est la fin de la journée

Pchitt pchitt font les machines
Les machines font pchitt pchitt
Meuh meuh meuh font les vaches
Les vaches font meuh meuh

On ne trait pas les mouches
Car elles n’ont pas de lait
Et puis que les trayeuses
Ca ne sait pas voler
Mais les vaches qui n’ont pas de lait
Ont leur coupe le kiki
C’est ce que t’as chez Leclerc
Et puis bon appétit !

Paroles et Musique : Marcel et son Orchestre   1998 

Franchement, c’est pas toute leur vie ça ?

– Mais si, soupire Marmotine, rien d’offensant, surtout qu’elles étaient toutes d’accord !

– Et tu ne sais pas le pire ! Depuis cette pub, elles n’arrêtent pas de se fâcher au point que leur lait a tourné… Autant te dire que la sortie du cd est plus que compromise ! Tout ça pour ça… Allez, buvons un coup à leur santé !

– Et surtout à la nôtre ! On en trouvera d’autres qui accepteront, ne t’inquiète pas ! Un jour, la gloire arrivera, Tit Clown Triste ! Allez, souris ! Ce n’est pas la fin du monde quand même !!”

Mais tout le monde sait que le sourire d’un clown triste cache toute la misère du monde…

Textophoto, le résultat !


Tout d’abord, je tiens à vous féliciter toutes ! J’ai été ravie, émerveillée, contemplative, rieuse, émue devant vos œuvres.

Que d’imagination ! Que de beaux ressentis ! Certaines m’ont embarqué dans leur promenade quand d’autres m’émouvaient avec leur arbre…

Nulle n’a démérité ! Et il m’a été difficile de vous départager, vraiment !

Mon tout premier coup de coeur va à Zéphyrine qui m’a étonné avec sa carte postale ! Chapeau l’artiste !

http://sites.estvideo.net/chezlysobe/geniale.jpg

Mon second coup de coeur va à Ghislaine qui m’a ému avec son poème, d’autant plus que l’exercice lui avait paru difficile.

http://c.universalscraps.com/files/fr/bravo/bravo_112.jpg

Mon troisième coup de coeur va à 32 Octobre pour son texte humoristique sur le chemin qui n’en finit pas… et à Océanelle pour son poème d’amour !

http://alyassamine.unblog.fr/files/2010/06/bravo1.gif

Je ne peux m’empêcher d’attribuer un accessit d’honneur à Makaulaya qui s’est essayée pour la première fois à l’écriture. Pour un coup d’essai…

http://www.johnny-space.fr/upload/bravo330.jpg

 

Merci encore à vous toutes !

http://static.skynetblogs.be/media/107892/dyn009_original_500_375_pjpeg_2608434_b1d43f92ce68c06bba494b16d98fd318.jpg

 

Je vous dis à bientôt pour un nouveau Textophoto, si le coeur vous en dit !

Textophoto, la dernière ligne droite !


Oui, c’est déjà (enfin?) la dernière ligne droite… Car demain sera publié mon ou mes coups de coeur !

Pour ceux qui découvrent le textophoto, l’idée est de s’inspirer d’une photo, d’écrire un petit texte où vous insèrerez l’expression “au pied de la lettre”. Pour plus d’info, il vous suffit de cliquer ici.

Vous pouvez vous inscrire, il reste de la place ! Mais faites vite !! Le textophoto se termine ce soir à minuit, heure française !!

En fait, le nombre de participants n’est pas limité ! Sourire… Je rappelle à tout hasard que si vous n’avez pas de blog comme 32 Octobre, Makaulaya et Venise, je peux publier votre œuvre : pour cela il suffit de me l’envoyer par mail (vous regardez tout en haut de cette page, vous cliquez sur “pour me contacter” et vous avez tout ce qu’il vous faut). Si vous avez un blog qui n’est pas sur WordPress, vous pouvez publier chez vous et me faire parvenir l’adresse url de votre billet soit par un commentaire ici soit par mail. Enfin, pour votre blog WordPress, pas de souci, vous me donnez le lien vers votre billet par commentaire ici.

 

Voici donc les participants au textophoto :

NicoleRussy

32 Octobre

JazzyJazz 1

Ghislaine

Zéphyrine

Makaulaya

JazzyJazz 2

Océanelle

MimiTahitie

Claudie La Picarde

et hors concours : Venise et Mariessourire 

 

Ai-je oublié quelqu’un ?

Juste quelques mots, en laissant libre cours à votre fantaisie, votre créativité, votre ressenti, votre émotion…

Lancez-vous !

N’ayez pas peur, l’important c’est d’oser !

Vous avez jusqu’à minuit heure française, pour publier votre œuvre. Mon ou mes coups de cœurs seront à l’honneur le mardi dans la soirée…

Atelier Textophoto, le récap !


Oui, si on se faisait un petit récap, histoire de savoir où nous en sommes !

Pour ceux qui découvrent le textophoto, l’idée est de s’inspirer d’une photo, d’écrire un petit texte où vous insèrerez l’expression “au pied de la lettre”. Pour plus d’info, il vous suffit de cliquer ici.

Vous pouvez vous inscrire, il reste de la place !

En fait, le nombre de participants n’est pas limité ! Sourire… Je rappelle à tout hasard que si vous n’avez pas de blog comme 32 Octobre, Makaulaya et Venise, je peux publier votre œuvre : pour cela il suffit de me l’envoyer par mail (vous regardez tout en haut de cette page, vous cliquez sur “pour me contacter” et vous avez tout ce qu’il vous faut). Si vous avez un blog qui n’est pas sur WordPress, vous pouvez publier chez vous et me faire parvenir l’adresse url de votre billet soit par un commentaire ici soit par mail. Enfin, pour votre blog WordPress, pas de souci, vous me donnez le lien vers votre billet par commentaire ici.

 

Voici donc les participants au textophoto :

NicoleRussy

32 Octobre

JazzyJazz 1

Ghislaine

Zéphyrine

Makaulaya

JazzyJazz 2

Océanelle

MimiTahitie

Claudie La Picarde

et hors concours : Venise et Mariessourire 

 

Ai-je oublié quelqu’un ?

Alors ? ça commence à faire de la lecture … ça vous tente ?

Juste quelques mots, en laissant libre cours à votre fantaisie, votre créativité, votre ressenti, votre émotion…

Lancez-vous !

Vous serez très certainement surpris par ce que vous écrirez, et par ce que les lecteurs vous diront…

On n’est pas là pour juger, mais pour se faire plaisir avant tout…

N’ayez pas peur, l’important c’est d’oser !

Vous avez jusqu’à lundi prochain, minuit heure française, pour publier votre oeuvre. Mon ou mes coups de coeurs seront à l’honneur le mardi dans la soirée…

Textophoto de Makaulaya


Dans le lointain, à l’horizon, les nuages blancs veulent nous faire croire, au pied de la lettre, qu’ils sont chargés de neige.

Nous marchons à notre rythme, balayés par un petit vent de mer, chargé d’odeur.

Les embruns qui viennent du large emportés  par le vent sur la crête des vagues,  nous caressent le visage et nous pénètrent dans tout le corps.

Marcher, se laisser emporter, ne plus penser à rien.

Marcher, accompagnés par le bruit enchanteur des petites vagues, qui comme le chant des oiseaux, nous transporte dans un lieu, irréel, surnaturel, ou plus rien ne compte que la beauté de la nature.

Plus de préoccupations, marcher, toujours, sans fin,

vers un autre  lieu

si différent,

qui paraît identique pour le profane, et si merveilleusement complémentaire.

Jamais, nous ne nous lassons de ce chemin.

Tiens, les nuages s’effilochent, ils semblent ricaner « Alors , je t’ai bien eu !!!! »

Mais la vie nous appelle, il nous faut prendre le chemin du retour.

Mais il nous suffit de fermer les yeux pour que tout de suite, les sons, les odeurs, le paysage si magnifique nous emmènent virtuellement et nous rendent si heureux.

Makaulaya

Textophoto : changement !


Oui, petit changement … avec les fêtes, nous sommes toutes et tous occupés !

Je vous propose de rallonger le délai d’une semaine. Qu’en pensez-vous ? Ainsi, tous ceux qui veulent participer pourront le faire.

Vous pouvez donc publier votre texte l’année prochaine. Et oui, ça n’a pas l’air comme ça, mais le temps passe vite !!

Vous avez donc jusqu’au lundi 3 Janvier 2011 pour écrire une émotion, une envie, une idée sur l’une ou l’autre photo, ou les deux.

Belle la vie, non ? Sourire

http://slauro.blog.pacajob.com/public/sourire2.jpg

 

Textophoto …


Lundi, je vous ai proposé un nouvel atelier, le textophoto.

Comme son nom l’indique, je vous invite à écrire un petit texte, poème,… à partir d’une photo. Vous pouvez cliquer dessus pour mieux la voir. Peu importe les fautes ! Ce qui est important, c’est le ressenti, la créativité, l’émotion, l’imagination, le texte en lui-même !

Vous avez jusqu’à lundi prochain pour publier votre texte, à l’heure et au jour qui vous plairont, mais pas plus tard que lundi 24h00, heure française. Puis, vous me donnerez le lien vers votre billet (c’est à dire l’adresse url de votre billet).

Si l’aventure vous tente, vous vous inscrivez ici en me laissant un commentaire.

Si vous n’avez pas d’identifiant WordPress, vous pouvez tout de même me laisser votre commentaire en indiquant votre adresse mail qui ne sera pas visible pour tous ceux qui viennent visiter cet espace. Et vous pourrez alors m’envoyer par mail votre texte que je publierai sous votre pseudo.

Mon adresse mail est dans la page “Pour me contacter”.

Si vous avez un blog qui n’est pas un blog WordPress, vous pourrez publier votre textophoto sur votre blog et me donner par un commentaire ou par un mail le lien vers votre billet.

Certains se sont déjà lancés dans ce nouvel exercice d’écriture : 

 NicoleRussy, 32 Octobre et JazzyJazz.

Et vous ? Euh, et moi ? Ah oui, moi aussi !! Rires. Je cogite, je cogite … et vous proposerai quelque chose aussi, sourire.

Osez ! N’ayez pas peur ! Lancez-vous !

On n’est pas des écrivains, on est tous pareil devant la feuille blanche. C’est le premier mot qui est le plus dur mais les suivants seront plus faciles à écrire.

Mon ou mes coups de cœurs seront à l’honneur le mardi suivant.

Il me tarde de lire vos œuvres !

 

Consigne d’écriture de ce premier Textophoto :

Votre billet contiendra le nom de l’atelier : Textophoto de Mariessourire avec un lien vers ce billet, la consigne (pour que vos lecteurs comprennent) et la photo choisie.

Pour ce premier textophoto, vous avez pour consigne de choisir une photo, de vous en inspirer et d’écrire un texte, poème,conte,… qui contiendra l’expression suivante : “au pied de la lettre”.

photo 1

DSC_0964_thumb

cerisier d’automne en hiver, photo de Makaulaya

 

photo 2

DSCN0066_thumb3

sur le chemin du littoral à Lanton, photo de Mariessourire

 

A vos plumes ! Laissez votre imagination vagabonder sur la feuille…

Textophoto “le songe” de Venise


Venise nous a écrit ce texte à partir d’une photo, un texte tout en douceur qui nous emmène dans son univers. Merci à elle de nous l’avoir fait partager !  A mon tour, je vous le propose… Il est hors catégorie mais je ne pouvais pas ne pas vous le faire partager.

 

Le songe fabrique l’enfance.

Les jours de fêtes quand le songe s’installe

Le visage ne sourit plus trop préoccupé à ne rien négliger du rêve qui avance.

« Il ne faut rien négliger de ce qui aide à vivre », dit le chien gardien des rêves de l’enfance.

La musique est intense et Mozart lui même en personne s’est dérangé pour l’orchestration de cette joyeuse sieste .

Précipité dans ce sommeil diurne, l’enfant ne peut deviner la voix ensoleillée du père qui veille.

Même une puce sortie tout droit de sa chemise se serait bien gardée d’éveiller le repos du songeur.

A quoi donc rêve-t-il ?

Qu’importe la connivence entre lui et son ami est parfaite. Il avait déjà en partage la confiance et la fidélité de l’animal; le sommeil cicatrise toutes les peines. Le sommeil a cette faculté de transformer la douleur en courage.

Cet après-midi l’enfant voit toutes les manières de sentir le monde. Elles sont toutes bonnes dit son ami sur son épaule.

Le ciel n’est pas encore assez bas pour entendre bruisser les anges.

clip_image002

Venise – Saint Maximin la Sainte Baume

20 décembre 2010

Le Textophoto de 32 Octobre


Consigne d’écriture de ce premier Textophoto :

Votre billet contiendra le nom de l’atelier : Textophoto de Mariessourire, la consigne (pour que vos lecteurs comprennent) et la photo choisie.

Pour ce premier textophoto, vous avez pour consigne de choisir une photo, de vous en inspirer et d’écrire un texte, poème, conte,… qui contiendra l’expression suivante : “au pied de la lettre”.

A vos plumes ! Laissez votre imagination vagabonder sur la feuille…

 

1ère photo

clip_image001

Cerisier d’automne en hiver, photo de Makaulaya

Au pied de l’arbre,

L’enfant trouva une feuille

Deux feuilles, trois feuilles…

Vingt six feuilles.

Il s’imagina jouer

Au pied de l’arbre à l’alphabet,

Plus sûrement

Au pied de la lettre.

Et plus tard,

Devinez…

Il devint un écrivain célèbre.

Cherchez lequel !!!

 

2ème photo

clip_image002

sur le chemin du littoral à Lanton, photo de Mariessourire

– Pas possible, on n’en voit pas le bout…

– Le bout de quoi ?

– De ce chemin

– Toujours aussi impatient. Savoure le paysage…

– Pas le temps, j’ai faim.

Sur le plan qu’’il nous a fourni, pire qu’’un jeu de piste pour le rejoindre, il a noté : « quand vous arrivez au croisement, il suffit de suivre la pancarte indiquant au pied de la lettre »

Toujours pas trouvé sa pancarte. T’es sûr que nous avons pris le bon chemin ?

– Mais bien sûr. Avance !!! Arrête de te plaindre !!!

– J’ai faim !!!

32 Octobre

Arrivée du Textophoto !


Aujourd’hui, je vous propose un nouvel atelier, le textophoto,  en attendant les résultats de l’atelier trou-texte.

Comme son nom l’indique, je vous invite à écrire un petit texte, poème,… à partir d’une photo. Vous pouvez cliquer dessus pour mieux la voir. Peu importe les fautes ! Ce qui est important, c’est le ressenti, la créativité, l’émotion, l’imagination, le texte en lui-même !

Si l’aventure vous tente, vous vous inscrivez ici en me laissant un commentaire.

Vous avez jusqu’au lundi suivant pour publier votre texte, à l’heure et au jour qui vous plairont, mais pas plus tard que lundi 24h00, heure française. Puis, vous me donnerez le lien vers votre billet.

Si vous n’avez pas d’identifiant WordPress, vous pouvez tout de même me laisser votre commentaire en indiquant votre adresse mail qui ne sera pas visible pour tous ceux qui viennent visiter cet espace. Et vous pourrez alors m’envoyer par mail votre texte que je publierai sous votre pseudo. Mon adresse mail est dans la page “Pour me contacter”.

Mon ou mes coups de cœurs seront à l’honneur le mardi suivant. Il me tarde déjà de lire vos œuvres !

 

Consigne d’écriture de ce premier Textophoto :

Votre billet contiendra le nom de l’atelier : Textophoto de Mariessourire, la consigne (pour que vos lecteurs comprennent) et la photo choisie.

Pour ce premier textophoto, vous avez pour consigne de choisir une photo, de vous en inspirer et d’écrire un texte, poème,conte,… qui contiendra l’expression suivante : “au pied de la lettre”.

photo 1

DSC_0964

cerisier d’automne en hiver, photo de Makaulaya

 

photo 2

DSCN0066

sur le chemin du littoral à Lanton, photo de Mariessourire

 

A vos plumes ! Laissez votre imagination vagabonder sur la feuille…

Quel temps fait-il chez moi ?

Follow Mariessourire essence d'émotions on WordPress.com

Des mots... des photos... mes envies... au jour le jour, voilà ce que vous trouverez dans mon espace, sans compter l'ouverture de la bibliothèque de mariessourire que vous trouverez ici : http://mariessourire3.wordpress.com/
Bonne visite !

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 434 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :