Joyeux Noël !!


Que ce Noël soit magique, qu’il ouvre grand vos yeux et votre coeur d’enfant, qu’il laisse place à l’émerveillement et à l’amour !

Qu’il soit beau, tendre, de fête ou d’intimité, passionné, doux, joyeux !

Qu’il vous laisse un sentiment de bonheur, de sérénité, et que les rires soient au rendez-vous !

Bon et merveilleux Noël à chacun d’entre vous !

Mille et mille bises, toutes d’amitié !

Sourire

Publicités

photo du jour : le chenal


13062012381

(photo prise avec mon tel portable et non retouchée)

Quelques nuages bas ont fait leur apparition lors de la marée montante. La mer s’est retirée, laissant là ces petites boules de coton lumineuses qui s’en iront, ou pas, à la prochaine marée.

Le chenal est nourri par les petites rivières du bord du bassin, et si l’on s’approche en silence, l’on se rend compte que ce n’est pas du tout silencieux : une multitude de bulles d’air éclatent, qui dans la vase, qui dans le peu d’eau… Les crabes se mettent à l’abri de leurs prédateurs, et les oiseaux pêchent un peu, sans grande conviction.

Le soleil est de la partie, l’été est bien là depuis quelques jours. Tiens, cela me fait penser à une petite anecdote…

Alors que j’étais arrêtée à un feu rouge, pour la troisième fois (oui, au même feu, tant il y avait de monde sur la route), un motard s’est arrêté à mon niveau. J’avais la fenêtre ouverte, la radio allumée, et le bras des gens du coin, c’est à dire : bronzé dans une voiture immatriculée dans le 33…

Et là, l’homme à la  belle moustache bien brune et fine, me dit en riant : “oh la la, ça y est, les bouchons sont là, les touristes sont arrivés”, et il riait… d’un rire contagieux, il faut bien le dire : il y avait tant de bonne humeur dedans !

Ce n’est que quand il a démarré que j’ai compris la raison de son hilarité : il était immatriculé dans le 75… Et oui, c’était un touriste ! Ah il m’a donné la patate pour tout le reste de la journée ! Et ça fait du bien !!

Citation du jour : le rire


« Le rire est une poussière de joie qui fait éternuer le coeur. »
trouvé sur le net

Je ferme les yeux, ouvre la bouche, et avale…


Je ferme les yeux. Il me semble entendre un rire sardonique dans ce grand bleu si sombre… J’ouvre grand la bouche, j’ai besoin de respirer ! J’avale… une grande bouffée d’air…  A ma plus grande surprise ! Je regarde vers le fond de mon grenier et je Le trouve, Lui, debout, tout à fait amusé de ma tête piteuse…

J’ai froid… C’est normal, je suis toute mouillée !

Mouillée ? Dans mon grenier ?? Et mes chaussons, disparus ! Je dégouline, Il rit de ma mine décomposée… Je L’envoie chercher une serviette ; je ne peux descendre les escaliers en bois dans cet état. Je vais glisser, tomber, me rompre le cou… Et là, j’ai un peu ma dose d’évènements contraires à ma vie !

Je me lève, les jambes un peu vacillantes. Quelque chose de froid touche ma cuisse. C’est mon épée… Je ne comprends pas grand chose. Je suis dans mon grenier, ça, c’est la réalité. Je dirais même que je ne l’ai pas quitté… Et pourtant je suis trempée comme une souche et suis pieds nus… et je porte une épée ! Elle est magnifique, toute argentée… avec un éclat grenat, assez étrange ! Peut-être a-t-elle un rapport avec mon grimoire ?

Mon grimoire enchanté ! Où est-il ? Je ne le vois plus ! Je cherche le berceau, mais même lui semble s’être évaporé… Reste le chat, qui a ses yeux de hibou, et qui se lèche, se lèche… A nouveau, j’entends la voix chantante : “Tu t’en es bien sortie, ma fille ! La prochaine fois, ça ira encore mieux !”.

La prochaine fois ? Ah non alors, hors de question ! Mais la voix chantante rit et son rire ressemble à une cascade d’eau fraiche. Je sais maintenant à qui cette voix appartient : à mon vieux chêne ! Elle était avec moi pendant tout le temps de cette aventure. Je n’ai donc pas rêvé… Il n’empêche qu’il reste un mystère : pourquoi mon grimoire a-t-il disparu ? A qui appartenait ce rire sardonique ? Pourquoi était-Il là à mon retour dans le grenier avec cet air amusé ?

Le voilà justement qui arrive avec un peignoir et des chaussons secs, moelleux, chauds, confortables… Mmm que j’aime ça ! Que je L’aime, Lui ! Je m’emmitoufle avec plaisir, serrant contre ma gorge la douceur de l’éponge du peignoir. Il m’attire à Lui, me vole un baiser, puis nous descendons dans l’espace vie de ma petite maison-champignon, comme Il l’appelle. Pendant que je me change, Il me prépare un chocolat chaud. Quel amour que cet homme-là !

Maintenant que j’y réfléchis, je remarque une chose qui aurait dû me sauter aux yeux. D’abord, il y a eu la tempête et l’oiseau. C’était l’Air. Puis est venu le dragon cracheur de feu. Le Feu. Ensuite, un sable mouvant. La Terre. Et pour finir, la mer. L’Eau. A chaque combat correspondait un des quatre éléments.

Il me propose une brioche, je mords dedans avec volupté. Je réfléchirai à tout ça demain… Peut-être… J’ai là des choses plus importantes à faire. Enfin juste une !

voici ce que j’ai reçu ce matin !!


Il suffit de cliquer sur “Lancer la vidéo”

http://www.la-star-de-boomerang.com/swf/blog.swf?u=a1b7ad4b39b6c90648e6ca30aa47ba28

si toutefois la vidéo ne marchait pas, allez ici, indiquez votre prénom, et regardez !!

sourire

Quel temps fait-il chez moi ?

Follow Mariessourire essence d'émotions on WordPress.com

Des mots... des photos... mes envies... au jour le jour, voilà ce que vous trouverez dans mon espace, sans compter l'ouverture de la bibliothèque de mariessourire que vous trouverez ici : http://mariessourire3.wordpress.com/
Bonne visite !

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 424 autres abonnés