A la recherche de l’étoile


Textophoto n° 2

Voilà plusieurs heures que je marche sans fin, suivant les traces de pas sur le sable. Le soleil me plombe la tête. J’ai soif. Je ne suis pas dans le désert, l’eau est omniprésente autour de moi. Mais je n’ai pas pris de gourde avec moi.

Les pas sont réguliers, il me semble qu’il est seul. Ses traces sont uniques tant la taille de son pied est assez remarquable : des touts petits pieds, comme ceux d’un enfant ! C’est Michel qui m’a dit qu’il était parti, pour voir les étoiles. Mais il n’y a pas d’étoiles dans le ciel de la journée. Il n’y a pas plus d’étoiles que d’eau dans ma poche. Mais Julien est têtu ! Il en est sûr, aussi sûr que le soleil brille. Alors il est parti, comme ça, sans rien sur lui.

J’ai marché, marché jusqu’à avoir des ampoules aux pieds, et les chaussures remplies de sable. Son pas est léger et sûr, c’est à peine s’il marque le sable, tandis que le mien s’enfonce dans le sable mouillé, glissant parfois sur de la vase mouillée.

J’ai marché jusqu’à la mer. Les vagues bougeaient doucement, bercées par le vent. Et les traces sont allées dans l’eau. Je ne vois plus rien. “Julien ? Juuulien ???” Je m’époumone, je hurle pour que son prénom aille de l’autre côté de la mer mais les mouettes volent et ricanent au-dessus de ma tête.

Je m’effondre à genoux, ma tête entre les mains. Je suis saisie par l’horreur de la situation, l’angoisse est là à fleur de peau. Je ne peux pas partir, il faut que je sache. La mer me le rendra s’il ne revient pas. Je ne bougerai pas. Les yeux fixés sur l’horizon, je reste immobile, priant pour qu’il revienne, pour qu’il me revienne.

Le soir tombe, la fraicheur m’envahit. Mais le froid a déjà pris possession de mon coeur. Lentement, je me laisse tomber à terre. A quoi bon ? Les vagues ronronnent à mes pieds, le sable se réchauffe sous moi. Je me pelotonne. J’ai si peur.

Je rouvre les yeux. Je ne m’étais pas rendue compte que je m’étais endormie. Je suis bien ici, le soleil est déjà levé. Je me frotte les yeux. Où est la plage ? Que fais-je dans ce cratère ? Je ne suis plus sur terre ! De là où je suis, je vois ma planète bleue tourner sur elle-même, et les lumières s’allumer et s’éteindre en fonction de l’heure de la journée sur terre. Je suis sur une étoile et j’y suis bien !  Evidemment, je pense au Petit Prince… Evidemment, je regarde si je trouve un baobab, une rose sous cloche… Mais évidemment je ne vois rien ! Je ne vois qu’un cratère tout triste, tout gris et tout chaud sous le soleil.

Au loin, une étoile brille de toutes ses forces. J’aperçois une forme humaine faire un signe, comme un appel, comme un salut. Il est si petit ! On dirait Juju ! Mais c’est Julien !! “Julien !! Où sommes- nous ? Que fais-tu là ? M’entends-tu ?” Peut-être me répond-il mais je n’entends rien du tout. Son étoile tourne, il disparait de mon horizon. Et mon coeur éclate en mille morceaux ! Je suis loin des miens, loin de lui, loin de tout. Je suis sur un cratère tout moche et personne ne sait où je suis, personne ne sait que Julien a trouvé son étoile dorée, comme il l’avait toujours dit… Je m’asseois. Cette planète tourne trop vite, elle est bien trop petite pour moi. A nouveau, je me recroqueville. Je ferme un instant les yeux…

Quelque chose vient de me lécher le visage, quelque chose de tout doux, de froid et qui sent bon la mer ! J’ouvre les yeux ! Je suis à nouveau sur la plage… Et la marée monte ! Le soleil se couche sur l’horizon qu’il teinte de pourpre et d’orangé. Les nuages deviennent gris foncé. Il faut que je rentre à la maison ! Je ne peux pas rester ici ! Je prends le chemin, celui des huîtres, mon raccourci, celui que Julien m’a fait découvrir. Je le gravis avec autant de peine que de cailloux dans mon coeur. C’est alors que je l’aperçois : il est là ! Mon frère est là sur le chemin !

Quel temps fait-il chez moi ?

Follow Mariessourire essence d'émotions on WordPress.com

Des mots... des photos... mes envies... au jour le jour, voilà ce que vous trouverez dans mon espace, sans compter l'ouverture de la bibliothèque de mariessourire que vous trouverez ici : http://mariessourire3.wordpress.com/
Bonne visite !

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 427 autres abonnés