Le foulard blanc


C’est une histoire vraie : Jean, 20 ans, avait fait une s… immonde à ses parents. Vous savez, la s… dont une famille ne se remet pas, en général.
Alors son père lui dit :
“Jean, fous le camp ! Ne remets plus jamais les pieds à la maison !“
Jean est parti, la mort dans l’âme.

Et puis, quelques semaines plus tard, il se dit : “J’ai été la pire des ordures ! Je vais demander pardon à mon vieux… Oh oui ! Je vais lui dire : pardon.”

Alors, il écrit à son père : “ Papa, je te demande pardon. J’ai été le pire des pourris et des salauds. Mais je t’en prie, papa, peux-tu me pardonner ?
Je ne te mets pas mon adresse sur l’enveloppe, non… Mais simplement, si tu me pardonnes, je t’en prie, mets un foulard blanc sur le pommier qui est devant la maison. Tu sais, la longue allée de pommiers qui conduit à la maison. Sur le dernier pommier, papa, mets un foulard blanc si tu me pardonnes.
Alors je saurai, oui je saurai que je peux revenir à la maison.”

Comme il était mort de peur, il se dit :Je pense que jamais papa ne mettra ce foulard blanc."
Alors, il appelle son ami, son frère, Marc et dit : Je t’en supplie, Marc, viens avec moi. Voilà ce qu’on va faire : je vais conduire jusqu’à 500 mètres de la maison et je te passerai le volant. Je fermerai les yeux. Lentement, tu descendras l’allée bordée de pommiers.
Tu t’arrêteras. Si tu vois le foulard blanc sur le dernier pommier devant la maison, alors je bondirai. Sinon, je garderai les yeux fermés et tu repartiras.
Je ne reviendrai plus jamais à la maison.”
Ainsi dit, ainsi fait.

À 500 mètres de la maison, Jean passe le volant à Marc et ferme les yeux. Lentement, Marc descend l’allée des pommiers. Puis il s’arrête. Et Jean, toujours les yeux fermés, dit : “Marc, mon ami, mon frère, je t’en supplie, est-ce que mon père a mis un foulard blanc dans le pommier devant la maison ?“
Marc lui répond : “Non, il n’y a pas un foulard blanc sur le pommier devant la maison… mais il y en a des centaines sur tous les pommiers qui conduisent à la maison !”

Puissiez-vous, Frères et Soeurs, vous qui avez entendu cette belle histoire du foulard blanc, emporter dans votre coeur des milliers de foulards blancs.

Père Guy Gilbert

Publicités

Citation du jour : l’amour de M. Gray


“Savoir accepter l’autre tel qu’il est. Être joyeux du bonheur qu’il trouve. L’aimer dans sa totalité : pour ce qu’il est, laideur et beauté, défauts et qualités. Voilà les conditions de l’amour, de l’entente. Car l’amour est vertu d’indulgence, de pardon et de respect de l’autre.”

Martin Gray – Le livre de la vie

Citation du jour : l’amour de K. Gibran



Celui qui, par quelque alchimie sait extraire de son coeur, pour les refondre ensemble, compassion, respect, besoin, patience, regret, surprise et pardon crée cet atome qu’on appelle l’amour.

Citations de Khalil Gibran

Les sentiers


Un jour que je me baladais tout doucement, j’ai aperçu un sentier, je trouvais qu’il était différent des autres.
Il y avait deux côtés séparés par des fleurs de toute beauté.
Je me suis demandé quel côté emprunter le premier…

Puis je me suis avancé et commencé à marcher du côté gauche.
Après quelques pas, j’ai fait la rencontre du mensonge.
Il m’a tenu les épaules et m’a dit « tu as choisi le bon côté.
Ici tu retrouveras tout ce qui te manque pour être heureux. »
Je suis reparti le coeur gai. Que pouvais-je espérer de mieux…

En sifflotant j’ai continué à avancer puis j’ai fait une autre rencontre.
La paresse se tenait là devant moi assise sur le bord du sentier.
Elle m’a dit: « Allons viens te reposer; tu dois être fatigué »
Je lui ai répondu je ne peux pas, un travail m’attend.
Puis elle m’a répondu « mais que fais-tu à travailler ?
C’est si plaisant de se reposer. »
Je me suis assis tout contre elle.
Elle était si belle que je me suis laissé envouter.
J’y suis resté des heures à respirer cet air tout nouveau pour moi.
L’ombre était arrivée ; j’ai dû continuer mon chemin…

Puis j’ai rencontré l’alcool ; j’avais si soif que je l’ai accompagné,
Ce que j’ai pu aimer sa présence, je me sentais si bien.
Le mensonge avait raison c’était le bonheur pour moi.
Puis la violence est apparue ; je ne me retenais plus.
Je ne me reconnaissais plus, j’avais mal dans mon coeur et mon corps.
Le jugement s’en est mêlé ; comme il était cruel avec moi…
Je voulais quitter ce sentier ; j’étais affolé de ce que j’étais devenu.
Ma vie était devenue un enfer et
J’étais devenu très méchant avec ceux que j’aimais.
Je regardais de l’autre côté pour voir si je pouvais entrer…

Puis un ange est apparu dans toute sa splendeur ; il m’a donné la main,
« Viens avec moi, je guiderai tes pas et te conduirai à la sérénité ».
Ce sentier était si beau et tout autour de l’ange
Voltigeaient des milliers de coeur.
J’y ai rencontré le pardon, le début de ma guérison.
La douceur m’a pris dans ses bras ; j’ai ressenti une telle chaleur,
Mon coeur s’est remis à chanter.
La tendresse et la compréhension m’ont donné la main,
J’ai continué d’avancer ; le chemin fut long et difficile.
J’avais tout à apprendre.

Puis l’amour est entré dans mon coeur et mon corps.
Je me sentais m’envoler, tout au long de la route,
J’ai fait la rencontre de l’entraide et l’amitié,
La colère, l’alcoolisme, la paresse, le jugement et le mensonge,
Se sont doucement envolés.

Je sais que la bataille n’est pas gagnée mais j’ai mis dans mon coeur,
Les deux plus beaux mots du dictionnaire, l’Espoir et l’Amour.
Chaque fois que je trébuche, à nouveau, un ami me tend la main.
L’ange de l’Amour et l’Espoir m’a fait comprendre le bon chemin
Que je devais emprunter pour enfin connaître la paix dans mon coeur.

Si vous voyez une personne trébucher, tendez-lui la main…
Souvent elle prend le mauvais côté du sentier,
Mais l’Amour que vous lui donnez l’aide à se remettre du bon côté…

Auteur anonyme

Citation du jour de Nelson Mandela


Le pardon libère l’âme, il fait disparaître la peur. C’est pourquoi le pardon est une arme si puissante.

Nelson Mandela

Quel temps fait-il chez moi ?

Follow Mariessourire essence d'émotions on WordPress.com

Des mots... des photos... mes envies... au jour le jour, voilà ce que vous trouverez dans mon espace, sans compter l'ouverture de la bibliothèque de mariessourire que vous trouverez ici : http://mariessourire3.wordpress.com/
Bonne visite !

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 424 autres abonnés