Comment lâcher-prise ?


Dans cet exercice, je vous guide dans un exercice simple pour lâcher prise sur un problème. En laissant tomber l’attachement à problème ou une situation préoccupante, vous retrouvez un état d’esprit apaisé.

Souvenez qu’un problème ne peut pas être résolu dans l’état d’esprit avec lequel il a été créé. Si une situation vous met en colère, l’état de colère ne vous conduira pas à une solution favorable. Par contre en retrouvant le calme et la paix intérieurs, vous êtes dans une meilleure position pour trouver une solution bénéfique à votre situation.

Un exemple bien connu de lâcher prise est celui du mathématicien grec Archimède. Bûchant sur le problème de savoir si l’une des couronnes offert au roi Hiero II était composé 100% d’or. Archimède décida de lâcher prise , c’est à dire détourner complètement son attention du problème en se détendant. En prenant son bain Archimède trouva rapidement la solution.

loidattractiontv

Lâcher-prise, c’est …


Lâcher prise, c’est regarder le soleil se coucher ou se lever, sans se poser de questions, en harmonie avec ce que nous sommes, attentif à ce que nous ressentons à ce moment-là.

Lâcher prise, c’est laisser la beauté nous envahir, laisser l’émotion venir à nous sans la combattre, l’accueillir en silence, juste ressentir cet instant, s’en imprégner, et laisser nos pensées s’envoler.

Lâcher prise, c’est ouvrir les yeux de son coeur et se laisser porter par la joie de cet instant, de la découverte, avec la sensation de mettre tous nos soucis derrière nous, comme s’ils n’étaient que valises à poser par-terre, juste pour profiter de l’instant présent, l’apprécier. C’est ainsi que l’anxiété, l’impatience ou la nervosité ne parviendront pas à parasiter cet instant, instant si court et si bon.

Lâcher prise, c’est vivre le moment présent en étant présence soi-même intensément, sans résistance aucune, juste le présent.

Et c’est ainsi que l’on retrouve ce sentiment qui nous fait tant de bien, ce sentiment qui vient du plus profond de nous : la paix intérieure. Et l’on se sent tant en harmonie avec soi-même que cette paix retrouvée rayonne à travers nous, et que cette paix trouve en écho d’autres paix…

Citation du jour : le lâcher prise


Chacun cherche à maîtriser quelque chose dans sa vie. Il se peut qu’on veuille ensevelir les restes d’un sinistre secret, apaiser la douleur de la résignation, effacer les erreurs de nos enfants… Mais dans certains cas, la seule et unique façon de changer véritablement de vie, c’est de totalement lâcher prise.

Desperate Housewives, Saison 8, épisode 7

Laisse la vie…


Laisse la vie

Envahir tes passions,

L’amour habiter tes actions,

Et ton jardin

Fleurira d’espérance.

.

Alors tu cesseras

De décider,

Pour laisser la Vie

Décider en toi

Et y jouer librement

Sa propre partition.

.

Père André-Marie

16 façons de lâcher prise


  • Lâcher Prise, ce n’est pas se montrer indifférent
    mais simplement admettre que l’on ne peut agir à la place de quelqu’un d’autre.
  • Lâcher prise, ce n’est pas couper les liens
    mais prendre conscience qu’il ne doit pas y avoir contrôle d’autrui.
  • Lâcher prise, ce n’est pas être passif,
    mais au contraire tirer une leçon des conséquences inhérentes à un évènement.
  • Lâcher prise, c’est reconnaître ses limites,
    c’est à dire que le résultat final n’est pas entre nos mains.
  • Lâcher prise, ce n’est pas blâmer ou vouloir changer autrui,
    mais donner le meilleur de soi-même.
  • Lâcher prise, ce n’est pas prendre soin des autres
    mais se sentir concerne par eux.
  • Lâcher prise, ce n’est pas "assister"
    mais encourager.
  • Lâcher prise, ce n’est pas juger,
    mais accorder à autrui le droit d’Etre avec toutes ses imperfections comme champ d’expériences.
  • Lâcher prise, ce n’est pas s’occuper de tout ce qui arrive,
    mais laisser les autres gérer leur propre destin, source d’éveil.
  • Lâcher prise, ce n’est pas materner les autres,
    mais leur permettre d’affronter la réalité.
  • Lâcher prise, ce n’est pas rejeter,
    c’est au contraire accepter.
  • Lâcher prise, ce n’est pas harceler, sermonner ou gronder
    mais tenter de déceler ses propres faiblesses et de s’en défaire.
  • Lâcher prise, ce n’est pas adapter les choses à ses propres désirs,
    mais prendre chaque jour comme il vient et l’apprécier sans oublier de s’aider soi-même.
  • Lâcher prise, ce n’est pas critiquer ou corriger autrui,
    mais s’efforcer de devenir ce que l’on rêve de devenir.
  • Lâcher prise, ce n’est pas regretter le passé,
    mais vivre et grandir pour l’avenir dans l’ici et maintenant.
  • Lâcher prise, c’est craindre de moins en moins
    pour aimer de plus en plus.

Source: Anonyme...www.lespasseurs.com

 

lâcher prise

Citation du jour : Acceptez la vie de Jean Klein


« Acceptez la vie comme elle vient. La voie la plus sûre pour découvrir la vérité est de ne plus résister à ce qui se présente. »

Jean Klein

Un merle chantait.


Un merle chantait. L’air était en paix ce matin là, la lumière douce et apaisante venait essuyer les larmes de rosée sur les toiles d’araignée. Le vieux moine inspira, expira en appréciant l’instant présent. Silencieusement et avec respect le jeune disciple vint se placer derrière son maître. Cela faisait quelques temps que le jeune homme était confronté au doute. Il ne comprenait pas pourquoi malgré tous ses efforts il progressait si peu, pourquoi il avait le sentiment que rien ne valait la peine, voir qu’il perdait son temps.
Le vieux moine, le regard droit, était assis, calme…

– Maître, malgré tous mes efforts, je doute …
Le vieil homme se leva, sans un mot, et se dirigea vers une bâtisse près du monastère, le jeune disciple suivit.
Arrivé devant le bâtiment, un homme s’entrainait au tir à l’arc.
Le vieux moine s’assit, derrière lui le jeune disciple en fit de même. Le regard du maître englobait l’archer dans sa totalité…
– Qu’observes-tu ?…
– Je vois un homme qui s’entraine à l’arc…
– Que remarques-tu ?…
– Rien de spécial, il essaye d’atteindre la cible…
– Que fait-il pour ça ?…
– Il vise !…
– Pas seulement, vois tu, il doit d’abord tendre l’arc, ensuite tu as raison il doit viser…
– Je sais tout cela…
– Ce n’est pas tout, une chose est primordiale…
– Quoi donc ?…
– Il doit lâcher la flèche…
– Lâcher la flèche !! Mais c’est normal!…
– Oui c’est normal comme tu dis, ça coule de source dit le vieux moine en souriant. Pourtant combien d’entre nous oublions de lâcher notre flèche pour atteindre notre but ?…
– Je ne comprends pas tout…
– Le fait de tendre l’arc peut être rapproché de l’énergie, il en faut pour réussir à le tendre, le fait de viser peut être rapproché de l’intelligence et enfin lâcher la flèche peut être rapprocher du lâcher prise. Si nous mettons trop d’énergie à tendre l’arc nous risquons de casser l’arc, pas assez et la flèche n’atteindra pas son but. Si nous visons trop longtemps nous allons nous fatiguer et perdre beaucoup d’énergie… Et pourtant certains y arrivent…
– Oui mais à quel prix ?
– Lâcher sa flèche demande d’avoir confiance, confiance en soi, en la vie. Celui qui doute a peu de chance d’atteindre son but et s’il y parvient ce sera avec beaucoup d’effort et de temps…
– Vous voulez dire que je mettrai très longtemps à atteindre mon but…
Le vieux moine sourit, un sourire de compassion
– Souviens toi le monde est ce que je pense de lui…
Le jeune moine garda le silence…
– Nous perdons de l’énergie à nous juger ou à juger les autres, juger divise. Si l’homme juge la femme et la femme l’homme il s’en suivra une division, pourtant lorsque l’homme et la femme éprouvent de l’amour l’un pour l’autre ils ne font qu’un et de cette unité jaillit une énergie inimaginable, la vie…
Le jeune disciple se dirigea vers l’homme qui s’entrainait, celui ci lui donna son arc, le jeune moine regarda la cible, tendit l’arc, visa, ferma les yeux et lâcha prise, la flèche atteint la cible…
Le vieux moine sourit se leva et reprit le chemin du temple, un merle chantait….

A vous, mes amis d’hier, d’aujourd’hui et de demain…


Parce qu’il est des moments où dans la vie il faut lâcher prise

Parce qu’il est des heures à vivre l’instant présent avec intensité

Il n’y a plus de temps qui passe, mais un temps empli d’immensité

Et en profiter pleinement, sans souci, sans peine, telle une cerise


Parce qu’il est des jours à venir dont on ne sait absolument rien

Parce qu’il est des journées sans queue ni tête, avec juste une fin

Il n’y a plus qu’à aimer sans hésiter, à aimer encore et toujours bien

Pour ne pas avoir de regrets mais des souvenirs à chérir sans fin


Parce qu’il est des hommes et des femmes qui font mon quotidien

Parce qu’il est des rencontres dont je ne croyais attendre rien

Il y a des merci qu’il faut vous dire tout simplement avec amour

A vous mes amis, mille et mille merci d’être là pour moi toujours

Quel temps fait-il chez moi ?

Follow Mariessourire essence d'émotions on WordPress.com

Des mots... des photos... mes envies... au jour le jour, voilà ce que vous trouverez dans mon espace, sans compter l'ouverture de la bibliothèque de mariessourire que vous trouverez ici : http://mariessourire3.wordpress.com/
Bonne visite !

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 434 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :