Dragons et contes de fées


.

Les contes de fées ne révèlent pas aux enfants que les dragons existent, les enfants le savent déjà. Les contes de fées révèlent aux enfants qu’on peut tuer ces dragons.

.

G.K. Chesterton

image trouvée sur le net

Devant moi, se trouve…


Devant moi se trouve un dragon ! Plus trace de l’oiseau… Si mes pieds se trouvent toujours sur le sol du grenier, le dragon, lui, se trouve en haut d’une montagne…

Quel est donc ce tour de passe-passe ?

Le dragon m’aperçoit à l’instant même où je me redresse de toute ma hauteur. Il prend une énorme inspiration. Puis il souffle de tous ses naseaux un feu brûlant… Je n’ai le temps que de me mettre à l’abri derrière une vieille poubelle en métal qui, avant de devenir incandescente, me protège bien.

A nouveau, il inspire profondément. Là, je sais ce qui m’attend ! Heureusement que je connais mon grenier par coeur ! Je prends mon élan au moment où quelques flammèches sortent de son museau noir de cendres. Je saute sur la vieille et large poutre qui se trouve au-dessus de moi. Il était temps, une demi-seconde de plus et je ressemblais à un vulgaire poulet grillé !! (pardon pour les poulets….). Cette poutre me cache plutôt bien, et si moi je le vois, ce n’est pas apparemment son cas.

Le dragon a été surpris par ma réaction, il halète et me cherche du regard. Je cherche une issue de secours mais hélas, à part ce petit bout de grenier dans lequel se trouve le berceau, mon chat et mon grimoire enchanté, il n’y a que de la montagne escarpée… Mon cerveau réfléchit à toute allure à la solution qu’il me faut trouver. Puis soudain, une idée germe ! Le dragon s’ébroue de contrariété. Je crois qu’il n’a pas un bon odorat pour ne pas me trouver…

Mais à cet instant, ses yeux captent l’éclat de ma vieille épée que je n’ai pas lâchée. Il prend à nouveau son inspiration. Je saute et atterrit sur sa tête. Son ventre se dégonfle aussitôt. Il secoue sa tête mais je me cramponne aux écailles de son cou. Il balance une fois de plus sa tête tout en grondant. Mais quelle folie j’ai eue de me lancer à l’attaque ! Je n’en sortirai pas vivante !

Je glisse le long de son cou, me sentant plus vulnérable que jamais. Sous mon ventre, je sens une palpitation régulière. L’écaille la protégeant est toute fine… Il baisse la tête en ouvrant la gueule. Cela me terrifie de voir toutes ses grosses dents tranchantes, sans compter l’odeur de brûlé… Il claque des dents tout en essayant de m’attraper. Je lâche une main, prend mon épée… Les gouttes de sueur tombent sur mon visage. C’est que c’est une vraie bouillote, ce dragon !

Profitant de l’immobilité toute relative du monstre, je pousse sur mes jambes et me retrouve en appui sur une main et mes deux pieds. Je plante l’épée de toutes mes forces à l’endroit de la palpitation. Le dragon pousse un cri de douleur déchirant en levant les yeux vers le ciel. Puis il tombe. Sur moi. Son poids m’écrase. Je vais mourir.

Soudainement, je ne sens plus le monstre sur moi sauf la pression sur ma poitrine qui est un véritable étau. Je pense aussitôt que je suis morte, il ne peut en être autrement. Mais j’entends dans mes oreilles battre mon coeur. J’ouvre les yeux et je découvre avec horreur que je suis …

Bonne Année !


Aujourd’hui, c’est le Nouvel An Chinois…

Cette nouvelle année se trouve sous le signe du Chat, ou encore du Lapin (ou Lièvre), de Métal.

C’est un jour de fête ! Et qui dit fête dit défilé…

C’est un jour plein de couleurs vives, de chaleur, de joie !

Alors

à tous

Bonne Année !

Quel temps fait-il chez moi ?

Follow Mariessourire essence d'émotions on WordPress.com

Des mots... des photos... mes envies... au jour le jour, voilà ce que vous trouverez dans mon espace, sans compter l'ouverture de la bibliothèque de mariessourire que vous trouverez ici : http://mariessourire3.wordpress.com/
Bonne visite !

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 426 autres abonnés