L’automne


Ah, l’automne…
Ses arbres rouges ou mordorés qui donnent un peu de couleur à la vie.
Ce n’est pas encore l’hiver mais déjà plus l’été.
Des levers ou des couchers de soleil pour moi d’une grande beauté que j’aime contempler.
J’ai l’impression qu’il vient tout juste d’arriver mais l’hiver le pousse avec hâte pour prendre sa place : déjà quelques gelées matinales…

Mais si je devais caractériser cette saison, je dirais :
« les feuilles mortes se ramassent à la pelle … »

Mais ôtez-moi d’un doute : habituellement, les feuilles sont-elles toujours vertes quand elles tombent ?

Publicités

Automne en bord d’eau


P1000200P1000202aP1000209aP1000221P1000256P1000264P1000222a

balade automnale du 30 octobre 2011


P1020059P1020061P1020063P1020062

P1020070P1020076aP1020091P1020092P1020094P1020099

P1020102P1020103P1020104P1020109P1020123P1020128P1020133P1020135

P1020136

Rien qu’un instant !


DSC_0240-1

 

Ce n’est pas l’automne, c’est juste un rayon de soleil couchant dans les feuilles des arbres.

Juste un moment de douceur et de sérénité, entre chant des oiseaux et murmure de la rivière

DSC_0261-1

Un instant hors du temps pour goûter à la vie, un instant de quiétude ou d’autre chose indéfinissable

Un moment délicieux à partager avec tout un chacun, un instant à croquer tant qu’il est encore là

DSC_0231-1 

Un  instant juste avant que le jour ne s’en aille vers un ailleurs sur l’horizon pour charmer de sa lumière d’autres habitants

Un instant propice à la rêverie, à l’imagination, un doux moment de poésie comme il en arrive si souvent

 DSC_0210-1

Un moment rien qu’à nous

C’est l’histoire de la vie


Voilà, ça commence là… où il n’y a que grisaille… La vie semble s’en être allée dans un autre monde, il ne reste que le sommeil et la mort. Tout vit au ralenti, emmitouflé dans une sorte de brouillard où ne peut qu’exister froid et humidité. Le soleil parfois montre un rayon, bien pâle, si peu réchauffant, comme à des millions d’années lumière de nous.

DSCI1193

Et puis, un matin ou bien un soir, un frémissement, une onde vient nous surprendre dans ce qui est devenu notre train-train quotidien. De quoi peut-il bien s’agir ? C’est à peine perceptible, léger comme un frôlement au point qu’il faut être vraiment attentif pour s’en rendre compte. La vie vient de passer en un instant. La nature ouvre un œil et sourit à la vie, juste le temps de cet instant éphémère, en communion avec elle.

DSCI0608

Mais aussitôt, tout redevient comme avant, le froid, la neige, la pluie, les nuages… Tout est pareil et pourtant il y a comme une différence, le jour qui se lève plus tôt, les oiseaux qui pépient plus gaiement, mais toujours le froid et la pluie, le gris… mais peut être un gris plus blanc, plus coloré. La vie est passée par là, et elle a tout changé. C’est ainsi qu’un matin, nous ouvrons nos volets et nous découvrons le fruit de la communion entre la vie et la nature.

DSCI0974

C’est incroyable ! La vie reprend ses droits. Hier encore, il n’y avait que branche morte, et aujourd’hui, un bourgeon est prêt à éclore, et nous n’avons rien vu, rien entendu, rien compris, tous autant que nous sommes, embourbés dans une vie que nous nous sommes créés avec nos lots de soucis, d’épreuves et de stress.

Alors voilà, la vie s’est unie à la nature, comme elle nous a proposé cette union. L’avons-nous acceptée ?

La vie, dans un mouvement fluide et rempli d’énergie, arrive dans chaque bourgeon, fait éclore la beauté qui sommeillait en lui, jusqu’à l’explosion des sens : odorat, vue, toucher, ouïe, et goût, tout y est. Le monde s’est réveillé, prêt à repartir de plus belle dans sa vie, de la plus infime à la plus grande, tous solidaires de notre planète pour la faire grandir, pour la rendre belle, pour lui donner la joie et la paix. Lui vient à Elle, et de leur rencontre, que naîtra-t-il ?

DSCI0008

L’heure n’est pas à la spéculation, quel vilain mot par ailleurs. Non, l’heure est au spectacle enchanté, féérique que Dame Nature nous offre, dans un bel élan de générosité, car oui, tout est offert, donné à qui veut bien recevoir. Et celui qui reçoit donne à son tour, dans un échange qui nous vient de la nuit des temps et qui se terminera le soir de tous les temps.

Chaque jour n’est pas identique au précédent, tout évolue, tout grandit, chacun à son rythme et le tout formant une symphonie merveilleuse, dont le chef d’orchestre ne pourrait être que fier. Il n’y a pas de fausse note, excepté celle que nous mettons, nous les hommes (je pense à la marée noire en ce moment), mais parfois quelques hommes s’ingénient à effacer ces fausses notes, et ils y réussissent, pour le plus grand plaisir de Dame Nature. Le temps passe et chaque jour apporte son moment de plénitude, de sérénité, de beauté. Si les fleurs se fanent, c’est qu’elles laissent leur place.

DSCI0062 DSCI0082

DSCI0083

Il peut à nouveau pleuvoir, les fruits n’en seront que plus juteux, mais il fait de plus en plus beau. Le soleil se montre ardent, et les fruits se chargent en sucre. Il ne reste plus qu’à prier pour qu’il n’y ait plus de soubresauts de l’hiver pour qu’il n’emporte pas avec lui les si beaux fruits qui sont à venir. Le froid passe mais les fruits ne trépassent pas, merci Dame Nature ! Merci la Vie !

C’est alors que la nature se fait tentation, avec la complicité de la vie, sans qui rien ne serait arrivé… Oui, tentation, c’est le mot juste ! Chaque arbre veut avoir descendance, chaque plante, chaque animal… C’est inscrit dans le livre de leur vie. Alors tout est fait pour y arriver et tous les moyens sont bons (qui a dit que le commercial est le propre de l’homme ?)

Dame Nature pare ses fruits d’une couleur irrésistible pour que chaque être vivant possédant un estomac soit irrésistiblement attiré par eux. La couleur, la brillance, l’effet bonne mine et gage de bonne santé, le jus, l’odeur, le parfum… Tout, elle mise sur tout ! Et ça marche…

DSCI0024 DSCI0072

Qui peut résister à un tel étalage ? QUI ?

Pas moi, en tout cas…

DSCI0002

Que va-t-il arriver à ces pauvres cerises ? Rien de moins que leur destin, celui pour lequel elles sont nées, ont grandi, ont mûri…

DSCI0001-1

Mais si elles n’ont vécu que pour que je puisse savourer leur chair tendre et acidulée, elles sont nées pour que leur noyau, petit arbre à fruits en devenir, soit planté à nouveau dans la terre…

DSCI0002-1

Espoir d’une nouvelle vie !

(et de nouvelles cerises à déguster !! miam miam !!)

L’automne


L’automne arrive tout doucement … Les fleurs du cotonnier volent au vent sur le chemin ou se laissent porter par la rivière.

DSCI0724DSCI0581

Le soleil réchauffe tendrement de ses derniers rayons chaleureux les arbres qui en gardent leurs dernières feuilles précautionneusement, dernière révolte avant l’endormissement.

DSCI0614

Les arbres rougissent et se dorent dans la lumière tamisée de l’arrière-saison qui se fait si douce cette année

DSCI0665a

  Et ici Dame nature profite pour bourgeonner une dernière fois avant l’arrivée de Sieur Hiver qui la mettra au repos quoiqu’il arrive.

DSCI0675DSCI0673

Quelle belle saison !

Quel temps fait-il chez moi ?

Follow Mariessourire essence d'émotions on WordPress.com

Des mots... des photos... mes envies... au jour le jour, voilà ce que vous trouverez dans mon espace, sans compter l'ouverture de la bibliothèque de mariessourire que vous trouverez ici : http://mariessourire3.wordpress.com/
Bonne visite !

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 426 autres abonnés