Elle face à lui

 Une nouvelle moisson de mots est arrivée chez Olivia, et ça faisait longtemps que l’envie me titillait d’écrire avec sa nouvelle récolte mais l’inspiration ne venait pas…

Aujourd’hui, ma muse m’a visité… C’est différent de ce que j’écris d’habitude mais bon… ça a le mérite d’exister ! Les mots récoltés sont écrits en gras.

Bonne lecture !!

Elle est installée sur sa chaise, stylo en main pour imiter sa signature, mais tellement épuisée qu’elle oublie de mettre la virgule après son nom. L’ordre de mobilisation ne vient pas d’elle, mais de lui, et comme d’habitude, il n’est jamais là pour l’administratif !

Elle reste dans sa solitude malgré sa promotion récente. Promotion, tu parles ! Elle avait cru, elle avait espéré qu’il changerait de position, mais il reste perdu dans son égarement, voulant tellement rester dans la tradition tout en étant dans la modernité. Il se voit déjà sur le balcon, adressant son discours de remerciement à ceux qui l’auraient élu, et si pour un peu il bredouille, tant mieux ! Cela sera mis sur le compte de l’émotion ! Elle soupire, car il l’avait chargé, évidemment, de lui préparer son oral… Sa dévotion la perdra ! En réalité, la véritable héroïne, c’est elle ! Elle qui lui fait tout, lui prépare tout, lui donne le chemin à suivre…

Elle n’a qu’une envie, celle d’une jettatura dont la blessure ne serait pas mortelle mais lui ouvrirait les yeux sur l’écran factice de sa vie. Il était devenu amer mais en public, cela ne transparaissait pas, tant il semblait enjoué ! La lutte pour le pouvoir est terrible et ne permet guère d’extravagance.

Dehors, le printemps est déjà là, le cochon grogneur doit copuler dans sa porcherie. Un aboiement se fait entendre quand un cycliste passe trop près du jardin.

Elle se lève, ferme sa fenêtre. Trop de cacophonie. Elle ne veut plus rien entendre du monde du dehors, tant sa lassitude est grande. Prise d’un tremblement inexplicable, elle se retourne pour le voir debout, près d’elle, bien trop près… Il la regarde et la jauge, d’un sourire féroce. Elle bafouille un vague bonjour mais un grésillement la surprend, un talkie-walkie annonce : « Pour Aigle dans la brousse : lapin au terrier, je répète lapin au terrier ». Il répond : « Je sais, je suis dans le terrier » et il lui attrape la main.

« Chérie, je sais que je t’en ai demandé beaucoup ces derniers mois : accepterais-tu de me rendre la liberté ? »

Ce furent les derniers mots qu’elle entendit…

35 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. telavivcat
    Mar 15, 2012 @ 16:11:44

    j’aime beaucoup. Bisous

    J'aime

    Réponse

  2. colettedc
    Mar 15, 2012 @ 16:16:56

    Je l’aime beaucoup ton texte tu sais ! Bonne soirée pour toi en toute amitié, bises.

    J'aime

    Réponse

  3. claudielapicarde
    Mar 15, 2012 @ 16:57:34

    Je l’aime aussi ce texte, ça change !!!
    Bises

    J'aime

    Réponse

  4. marlaguette
    Mar 15, 2012 @ 19:06:46

    Bravo ! Mais il est étrange ce type là…

    J'aime

    Réponse

    • mariessourire
      Mar 15, 2012 @ 23:32:22

      ah ça, pour être étrange, il est étrange… l’a-t-il assassinée ? assommée ? est-elle tombée dans les pommes ? la fin est tout aussi étrange que le bonhomme !
      c’est ce que ma plume a voulu… je l’ai laissée faire car si j’avais une idée de départ, je n’avais aucune idée de l’arrivée…
      mille bises
      sourire

      J'aime

      Réponse

  5. dimdamdom59
    Mar 15, 2012 @ 19:33:39

    Hé merci d’avoir pris la peine de lire mon récit et d’être venue me commenter!!! Du coup j’ai fait ma petite curieuse et suis venue jusqu’à toi et je trouve un univers de mots très riches!!!
    Aussi je me permets de te lancer une invitation dont voici l’adresse : http://annuairepourlesnuls.fr
    C’est un petit annuaire qui se veut très nul, où je réunis des univers différents et où l’on partage dans la joie et la bonne humeur!!!
    Je te souhaite une douce soirée.
    Bisous
    Domi.

    J'aime

    Réponse

  6. mariessourire
    Mar 15, 2012 @ 23:33:57

    merci à toi d’être passée et d’apprécier
    pour ton site, je passerai voir, mais il faut que tu saches que, si c’est une communauté, je suis déjà dans celle d’hellocoton que je découvre et que j’apprécie particulièrement, et qu’après, se pose le problème du temps passé, donc je ne suis pas sûre de vouloir y entrer
    mille bises
    sourire

    J'aime

    Réponse

  7. Rétrolien: Ne pas rentrer bredouille | Désir d'histoires
  8. Violette Dame mauve
    Mar 16, 2012 @ 09:41:28

    Un texte très bien construit avec des mots très bien placés intégrants au texte sans surcharge.
    Bonne journée
    Bisous
    Violette

    J'aime

    Réponse

  9. Olivia Billington
    Mar 16, 2012 @ 11:41:12

    Quelle fin !

    J'aime

    Réponse

  10. elcanardo
    Mar 16, 2012 @ 15:54:25

    Petite tranche de vie intime au sein du terrier qui pourrait bien s’être transformé en tombe pour notre héroine… Ton texte lisse complètement la liste imposée. Bravo !

    Coincoins enjoués

    J'aime

    Réponse

    • mariessourire
      Mar 17, 2012 @ 00:02:50

      merci Elcanardo ! on ne sait pas vraiment ce qui se passe à la fin, je ne suis pas si sûre que ça, que le terrier devienne un tombeau… elle est à cran, elle a trop travaillé sans répit, elle est émotive, et sous le coup de l’émotion, tout peut arriver !
      belle et douce soirée !
      mille bises
      sourire

      J'aime

      Réponse

  11. wens.
    Mar 16, 2012 @ 16:06:22

    le cochon copule et en plus il grogne…pareil que les hommes…et surtout les femmes.

    J'aime

    Réponse

  12. lucie
    Mar 16, 2012 @ 23:12:08

    toutes ces femmes dans l’ombre qui font le succès de leur mari et qui les supporte grognon quand ils sont si avenants à l’extérieur…

    J'aime

    Réponse

  13. mariessourire
    Mar 17, 2012 @ 00:05:34

    à tous ceux que je ne suis pas allée commenter, c’est que je n’ai pas eu le temps de passer chez vous, mais dès que je le peux, je viendrai !
    merci encore pour tous vos retours, ça fait chaud au coeur !
    sourire

    J'aime

    Réponse

  14. Valentyne
    Mar 17, 2012 @ 07:18:57

    Moi aussi j’aimerais bien savoir la suite 🙂

    J'aime

    Réponse

  15. Jean-Charles
    Mar 17, 2012 @ 07:45:55

    C’est vrai qu’il est étrange ce bonhomme. Va-t-il se conduire comme le cochon ?

    J'aime

    Réponse

  16. Pierrot Bâton
    Mar 17, 2012 @ 09:12:16

    Et en plus, il lui demande la permission ….

    J'aime

    Réponse

    • mariessourire
      Mar 17, 2012 @ 14:38:42

      il peut avoir un sourire féroce mais se conduire en (presque) gentleman !! (rires, je suis de totale mauvaise foi, là !)
      mais est-ce vraiment une permission ? mmm

      belle belle journée !
      mille bises
      sourire

      J'aime

      Réponse

  17. Eeguab
    Mar 17, 2012 @ 17:19:34

    Beau moment et fin à notre imagination comme je les aime.

    J'aime

    Réponse

  18. Ceriat
    Mar 17, 2012 @ 22:17:02

    Un face à face troublant, qui laisse présager une suite, j’espère. 😀 J’aime beaucoup l’imprévu de cette histoire. 😀

    J'aime

    Réponse

  19. Soène
    Mar 18, 2012 @ 12:52:26

    Il n’y a pas que les épouses qui s’occupent de ces hommes là ! Il ne faut pas oublier les « assistantes » dévouées, effacées et très jalouses !
    Je l’imagine bien cet homme être un politique important, protégé par des gardes du corps, dans un bureau immense, face à sa secrétaire qu’il veut larguer car il a flashé sur celle d’un de ses collègues 😆
    Merci pour ta visite, je découvre que nous avons beaucoup de PotiNettes en commun !
    @ bientôt

    J'aime

    Réponse

    • mariessourire
      Mar 18, 2012 @ 18:00:21

      j’aime bien ton idée, car oui, pour moi, l’homme est un politique important, et pour moi, la jeune femme (car elle est jeune dans mon esprit) est sa secrétaire… pour le reste, ma foi, qui sait ?
      oui, à bientôt, Soène !!

      belle et douce soirée à toi !
      mille bises
      sourire

      J'aime

      Réponse

  20. antonio
    Mar 19, 2012 @ 11:33:55

    Bonjour Marie Sourire
    eh bien l’inspiration est revenue et de belle manière: efficacité dans les mots et chute surprenante: finalement qui était le vrai prisonnier?
    Belle journée
    Antonio

    J'aime

    Réponse

    • mariessourire
      Mar 19, 2012 @ 13:43:45

      ça c’est gentil, ça me fait super plaisir, surtout que je n’étais guère convaincue quand je l’ai posté… on m’a souvent dit (pas forcément dans les comms) que j’écrivais dans un monde rose où tout n’est que sourire… et qu’il serait temps d’explorer les côtés sombres des personnages et des histoires…
      oui, qui était le vrai prisonnier ?

      belle belle journée !
      mille bises
      sourire

      J'aime

      Réponse

Votre avis m'intéresse :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Quel temps fait-il chez moi ?

Follow Mariessourire essence d'émotions on WordPress.com

Des mots... des photos... mes envies... au jour le jour, voilà ce que vous trouverez dans mon espace, sans compter l'ouverture de la bibliothèque de mariessourire que vous trouverez ici : http://mariessourire3.wordpress.com/
Bonne visite !

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 426 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :