Citation du jour : amitié, Bachâr Ibn Burd


amitie-08

Demeure seul, ou alors, si tu choisis l’amitié, accepte l’ami tel qu’il est.

Bachâr Ibn Burd

C’est la Saint Amour !


“Le 9 août, c’est la fête de l’amour
C’est à un saint martyr de Franche-Comté, ayant vécu au 8ème siècle, que nous devons la fête de la Saint Amour, le 9 août. Si nous avons très peu d’informations sur la vie de ce martyr, en revanche rien ne nous empêche de profiter de la date de sa fête pour célébrer l’amour ! Amour passionné, amour tendre, amour filial, amour paternel ou maternel, toutes les formes d’amours sont à la fête le 9 août. C’est la date idéale pour une demande en mariage, mais c’est aussi un jour tout indiqué pour manifester de l’amour aux membres de sa famille, à tous ceux qui nous sont chers…

La commune de Saint Amour
Difficile d’évoquer la Saint Amour sans mentionner l’existence de la commune qui porte son nom, dans le Jura. La ville de Saint-Amour conserve, dit-on, les reliques de deux saints, Saint Amour et Saint Viateur. Mais il se pourrait que ces deux saints soient légendaires. Leur culte aurait été introduit dans cette commune pour remplacer celui des dieux romains antiques Cupidon et Mercure… Quoiqu’il en soit, la commune de Saint-Amour est, tout comme la commune de Saint-Valentin dans l’Indre, une destination très prisée des amoureux le jour de la Saint Valentin et le jour de la Saint Amour.”

trouvé sur le net

Bonne fête à tous !!

citation du jour : l’amitié, Laure Conan


L’amitié sans confiance, c’est une fleur sans parfum.

Laure Conan

Atelier 45 année 2, de Ghislaine


La consigne de Ghislaine est d’écrire un texte contenant les mots suivant :
Encore, vrai, retraite (ou retraité), étoiler,
fuir, diamant, vision, vol.

 

Un véritable cauchemar !

C’était une belle soirée d’été, une de celles où le ciel s’étoilait et brillait de mille feux.  La température était douce ; une légère brise passait par moment me rafraichir. Un véritable festin avait été organisé dans le jardin de la magnifique demeure où je logeais, le temps de mon séjour. Tout semblait magique, tout était majestueux : des verres en diamant aux plats en or gourmands, tout y était pour flatter nos sens !

J’étais là, adossée à un vieux chêne au moins centenaire quand j’ai été intriguée par un petit chat tout gris qui semblait fuir la maison. J’ai regardé plus attentivement : j’ai cru voir de la fumée sortir de la cuisine. Voulant m’en assurer et me préparant mentalement à affronter un terrible incendie (peut-être une dinde restée dans le four et qui devait crâmer ?), je suis entrée dans la pièce.

Un bout de métal rond et froid vint immédiatement se coller à ma tempe droite.

“Un mot, un cri, et je t’abats sur le champ ! dit une voix grave, déterminée et féminine. Ne te retourne pas !”

J’ai obtempéré, tenant à ma vie bien plus qu’à une dinde ratée ! D’ailleurs, ce devait être bien plus qu’une dinde pour qu’il y ait autant de fumée ! Dans mes côtes, j’ai senti une poussée un peu violente. Sa main me dirigeait tout droit vers le placard à balais… La fumée me piquait les yeux, rentrait dans mes poumons et me faisait tousser… Je n’aimais pas, mais alors pas du tout, cette situation !

“Ouvre la porte !”

Une deuxième poussée, plus forte encore, me projeta dans les balais. Il fit noir d’un coup. Le cliquetis, terrible, me fit comprendre que j’étais enfermée à clé, dans le noir, dans une cuisine en feu ! J’entendis une agitation certaine, des pas. Mon coeur battait la chamade : mon agressseuse battait-elle en retraite ? Avait-elle été attrapée ? Et moi ? M’ouvrirait-on la porte de la liberté ?

Je fus saisie de panique sur l’instant : je tambourinai, je criai ! Mais personne ne m’entendais. Je vivais un cauchemar, un épouvantable cauchemar…

C’est alors qu’une main fraiche se posa sur mon bras.

“Madame ? Tout va bien ? Réveillez-vous ! Vous êtes à bord du vol à destination de Munich et nous allons bientôt arriver…”

J’avais rêvé ! J’ai du mal à reprendre pied dans ma vie, mais oui,  à l’évidence, je suis bien assise dans un fauteuil d’avion ! Je tremble toujours tellement cette vision m’avait paru si réelle, si vraie ! Mais ?

Et si c’était une prémonition pour l’avant-première de demain soir ?

les étoiles filantes


Ces fameuses étoiles filantes contrairement à leur nom, ce ne sont pas des étoiles mais des météores, c’est-à-dire des poussières ou des roches. Et des météores, il en tombe toutes les nuits sur la planète. Mais plus ou moins selon les périodes.

Rencontres cosmiques
En effet la Terre, dans son mouvement de rotation autour du Soleil, rencontre de nombreux petits corps célestes : débris de roches, d’astéroïdes, de comètes. Tous ces voyageurs cosmiques, en s’approchant un peu trop près de notre planète, sont attirés par la gravité. Ils tombent alors.

En traversant l’atmosphère, leur vitesse augmente, les frottements aussi : ils s’échauffent tellement qu’ils en deviennent incandescents. Ils dessinent alors le long de leur chute une traînée lumineuse : c’est ce qu’on appelle une étoile filante.

On comprend aisément, dès lors, que la quantité d’étoiles filantes dépend de l’environnement de la Terre. Si celle-ci passe dans une zone "vide" de l’espace, ce phénomène se produira peu. En revanche, si notre planète traverse une région pleine de poussières et de roches en tous genres, le ciel sera sans cesse illuminé.

La traversée du nuage…
Et justement, sur la trajectoire de la Terre autour du Soleil, se trouvent des "nuages". Ces amas de scories sont des débris de comètes. Ces corps célestes, constitués à la fois de roches et de glaces fondent un petit peu à chaque fois qu’ils s’approchent un peu trop près du Soleil et les débris propulsés par la glace, s’évaporant, restent dans l’espace. Quand la Terre les traverse, une pluie d’étoiles filantes s’abat !

Ainsi, chaque fin juillet, la terre arrive à la périphérie du nuage laissé par la comète Swift Tuttle. Chaque heure, une ou deux étoiles filantes traversent le ciel. C’est le démarrage des perséides, nommées ainsi car elles semblent provenir de la constellation de Persée.

… et la pluie qui en résulte
Puis chaque mi août (souvent vers le 12 ou 13), la planète passe au coeur du nuage. Les observateurs du ciel peuvent alors s’attendre à voir jusqu’à 100 étoiles filantes par heure : la pluie des perséides est l’une des plus spectaculaires de l’année. Derrière ce déluge de lumière, les particules de poussières qui constituent les perséides sont minuscules, la plupart pas plus grosses qu’un grain de sable ! Cependant elles tombent à plus de 212 000 kilomètres à l’heure (59 kilomètres par seconde). C’est le moment de faire un vœu !

source : linternaute.com

Hommage au Soleil


La semaine dédiée au Soleil, Etoile parmi les étoiles, se termine ici.

Je ne pouvais pas finir comme ça, comme un rond dans l’eau alors j’ai cherché des poètes qui auraient écrit trois petites lignes… C’est ainsi que j’ai découvert le poème de Charles Baudelaire :

Le Soleil

Le long du vieux faubourg, où pendent aux masures
Les persiennes, abri des sécrètes luxures,
Quand le soleil cruel frappe à traits redoublés
Sur la ville et les champs, sur les toits et les blés,
Je vais m’exercer seul à ma fantasque escrime,
Flairant dans tous les coins les hasards de la rime,
Trébuchant sur les mots comme sur les pavés
Heurtant parfois des vers depuis longtemps rêvés.

Ce père nourricier, ennemi des chloroses,
Éveille dans les champs les vers comme les roses;
Il fait s’évaporer les soucis vers le ciel,
Et remplit les cerveaux et les ruches le miel.
C’est lui qui rajeunit les porteurs de béquilles
Et les rend gais et doux comme des jeunes filles,
Et commande aux moissons de croître et de mûrir
Dans le cœur immortel qui toujours veut fleurir!

Quand, ainsi qu’un poète, il descend dans les villes,
Il ennoblit le sort des choses les plus viles,
Et s’introduit en roi, sans bruit et sans valets,
Dans tous les hôpitaux et dans tous les palais.

Charles BAUDELAIRE

La nuit des étoiles


Nous y voilà ! Vous savez enfin à quoi je voulais en venir !!

A la nuit des étoiles !!

 Cette année, le thème choisi est la couleur des étoiles

 (quelle température pour quelle couleur, quel âge ?)

Cette année ça me botte !! J’y emmène fiston chéri et j’espère découvrir, apprendre et en prendre plein les yeux !

Pourvu qu’il ne pleuve pas !!!!!

Voici le programme, et si vous voulez voir ce qui se fait chez vous, rien de plus simple : un clic vers le site afanet et vous saurez tout  :

La grande fête de l’astronomie

Les 5, 6 et 7 août 2011, les sites Nuits des étoiles vous accueillent partout en France et dans plusieurs pays d’Europe et d’Afrique. Des centaines d’animateurs bénévoles, d’astronomes amateurs vous attendent pour vous conter le ciel et vous faire plonger dans la Voie Lactée. Chacune des 340 manifestations compose son propre programme d’animation. Les organisateurs s’attachent à renouveler chaque année une manifestation gratuite, ouverte à tous, dans l’esprit d’un partage des connaissances et d’une découverte du ciel. Une centaines de sites « Juniors » seront animés par des enfants ou des jeunes encadrés par les équipes pédagogiques de leur séjour ou centre de vacances. Rendez-vous dès le 5 août sur le site d’observation le plus proche de chez vous.

Site Afanet, Association Française d’Astronomi

La citation du jour


Celui qui n’ose pas regarder le soleil en face ne sera jamais une étoile.

William Blake

La fin du monde, on en parle encore !!


Hier, j’ai dit que des choses se préparaient dans le ciel (pourvu que la pluie cesse et que les nuages soient chassés pour que je puisse les voir), et j’ai dit en riant : non, ce n’est pas la fin du monde !!

et ce matin, qu’est ce que j’entends à la radio ???

ça !

 

On fera comment quand on aura plus de crédit pour se payer le monde?
Quand le dollar tombera pour révéler le vrai cœur des hommes
 Que dira t-on quand l’Aston n’impressionnera plus personne
Imagine qu’a la radio, la vérité soit l’air qui cartonne

Où seras-tu le jour après la fin du monde?
Le jour après la fin du monde
La fin du monde comme on nous l’a appris
M’aimeras-tu le jour après la fin du monde?
Le jour après la fin du monde
Le matin d’une toute nouvelle vie
M’aimeras tu?

Que fera t-on quand le cœur d’une jolie femme comme un laser
Percera la vie d’une homme à court de chance de trouver un monsieur derrière,
Que fera t-on quant les hommes s’affoleront, pour un peu plus qu’une belle image 
Pour toutes ces majestés ne soit plus tentées de retoucher leur pelage

Où seras-tu le jour après la fin du monde?
Le jour après la fin du monde
La fin du monde comme on nous l’a appris
M’aimeras-tu le jour après la fin du monde?
Le jour après la fin du monde
Le matin d’une toute nouvelle vie
M’aimeras tu?

Et si les promesses d’un nouveau printemps ne sont pas lucides
 Même qu’on est bien vivant
Il nous restera qu’à danser, danser, danser pour arrêter le temps
Arrêter le temps (x3)

Où seras-tu le jour après la fin du monde?
Le jour après la fin du monde
La fin du monde comme on nous l’a appris
M’aimeras-tu le jour après la fin du monde?
Le jour après la fin du monde
Le matin d’une toute nouvelle vie
M’aimeras tu?

Je ne suis pas arrivée à insérer la vidéo, mais vous pouvez aller là pour écouter la chanson :

http://www.dailymotion.com/video/xjjgtf_corneille-le-jour-apres-la-fin-du-monde-nouveau-2011_music

L’Etoile Soleil


Oui, j’ai placé cette semaine sous le Soleil, une belle étoile dont le noyau est en fusion nucléaire (si j’ai bien compris).

Parce qu’il se prépare des choses dans le ciel…

Parce qu’il faut se préparer pour les voir…

Et surtout parce que si on ne sait pas, on ne peut pas voir !!

 

Je précise qu’il ne s’agit pas de la fin du monde !!!!!!

rires

 

Le bonheur ne s’écrit pas, il est comme les étoiles filantes : celui qui ne le voit pas ne le verra jamais.

Premières heures au paradis (2008)
Citations de Hafid Aggoune

Previous Older Entries Next Newer Entries

Quel temps fait-il chez moi ?

Follow Mariessourire essence d'émotions on WordPress.com

Des mots... des photos... mes envies... au jour le jour, voilà ce que vous trouverez dans mon espace, sans compter l'ouverture de la bibliothèque de mariessourire que vous trouverez ici : http://mariessourire3.wordpress.com/
Bonne visite !

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 426 autres abonnés