Atelier de Ghislaine, semaine 44 année 2


 Ghislaine nous propose de faire un texte contenant les mots :

Bonheur, passé, grand, visage,

temps, ans, ride, penser

atelier semaine 44 année 2 Ghislaine

photo trouvée sur le net

 

Pour mieux voir si  tous les mots ont été mis (car je n’arrive pas à changer la couleur d’un mot dans une phrase) :

Les rides qu’elle a témoignent de sa vie, et chaque Bonheur, petit ou grand, a marqué son visage profondément jusqu’au fond de ses yeux.

“Quand je pense au temps qui passe, dit-elle, c’est affolant car je n’arriverai pas à faire tout ce que j’aimerai faire ! Les ans me dépassent déjà, et je n’ai toujours pas fait le chemin de Compostelle ! Hier est passé… Demain est déjà aujourd’hui…”

Publicités

A vos plumes chez Arlette, semaine 18


La consigne d’Arlette c’est d’écrire un texte avec ces :
4 verbes : refléteroublieropterprévenir
4 noms : rive – escalefjorddoudoune
4 adjectifs : verdoyantenneigéromantiqueaccoudé

 

http://snoutetwinston.canalblog.com/archives/p95-5.html

 

En guise de lettre de lui, ce matin, j’ai reçu une photo.

Comme loin de tout, sur cette photo, il sourit comme au temps des beaux jours, comme au temps où chaque jour rimait avec toujours.

Accoudé au bastingage de son bateau qui vogue sur le fjord, il rayonne. La jeune femme qui l’accompagne se reflète dans ses lunettes de soleil, elle semble sous le charme. Ils ont opté pour la Norvège, lieu magique et ambiance si romantique avec ses monts enneigés et ses prairies verdoyantes.

Au dos de la photo, quelques mots griffonnés : “Chaque escale de notre périple nous émerveille tant et plus que les mots ne suffisent pas. Si tu savais… Si tu voyais… Toi qui nous disais de ne pas oublier d’emporter nos doudounes (quelle idée de partir dans un pays de grand froid !), tu serais surprise du beau temps et de la température qui règnent ici ! Nous t’embrassons fort fort ! A très bientôt ! Les amoureux !”

La photo est datée d’il y a 4 jours, ils l’ont prise le jour même où la lettre a été postée. Le lendemain, leur bateau filait à toute allure.

http://snoutetwinston.canalblog.com/archives/p95-5.html

 

Ils n’ont pas pu atteindre la rive… Leur embarcation a explosé, problème dans le moteur m’a dit la gendarmerie qui m’a prévenu.

Demain, au cimetière, je déposerai ton dernier instant de bonheur sur ton coeur, mon fils. Demain rimera avec éternité, pour toujours…

La naissance d’un soleil


Au mois de Mai, Maya ma petite filleule de 4 ans me charge d’une mission très très importante : elle a reçu quelques graines de tournesol à semer mais elle n’a pas de jardin… mais moi si !

J’ai donc la mission super importante de faire évoluer de petites (pas si petites que ça) graines au stade de belles fleurs ! Je n’ai pas vraiment la main verte, croisons les doigts !

le 08/05/2011, opération semis d’une petite dizaine de graines :

P1000739

le 22/05 quelle ne fut pas ma surprise en voyant que deux graines avaient germé :

P1000804

et non seulement, elles avaient germé mais en plus elles grandissaient et se développaient, voyez donc le 02/06 comme elles avaient bien poussé :

P1000808

Je me suis prise au jeu, le soir, en débauchant, à peine sortie de la voiture je venais les arroser, leur parler (ben oui !) et le 11/06, je remarquais qu’une des deux graines prenaient nettement l’avantage :

P1000927

Finalement, ce n’était pas si difficile que ça de faire pousser un tournesol !!! Un mois plus tard, le tournesol que je voyais (dans mes rêves) déjà dépasser ma taille ne grandit plus tant que ça mais surtout prépare un bouton floral… et reste minuscule !!

DSC_0230-1 DSC_0231-1

Ne désespérant de rien, la nature est bien faite, j’ai un petit jardin, j’ai donc un petit tournesol et un tournesol nain en préparation ! Les grosses chaleurs de juin ont dû ralentir leur croissance bien que je les ai arrosés scrupuleusement tous les jours. Je restais moins longtemps à leur parler (tiens, est-ce donc là le véritable mystère : se seraient-il sentis “abandonnés” ?)

Le jour de la Sainte Christine (une de mes fêtes), quelle ne fut pas ma joie en voyant le bouton floral superbe, toujours fermé mais qui suit déjà le soleil au fur et à mesure de la journée …

P1010245a

et quelle ne fut pas ma surprise en découvrant d’autres boutons floraux sur le même pied, au niveau des feuilles :

P1010246a

Ai-je donc hérité d’un tournesol “OGM” ? Je n’ai jamais vu qu’une seule fleur par pied dans les champs… ou bien, vu que les autres graines ne pousseront pas, celle-ci s’est-elle dévouée pour que j’ai d’autres fleurs ?

Le 27/07, trois jours plus tard, bébé-soleil ouvre ses pétales une à une, dévoilant son coeur jaune encore un peu vert :

bébé ouvre ses pétales une à une toujours le 27.07.2011

et les boutons floraux grossissent également :

des bébés arrivent (boutons floraux) sur le même pied ! 28.07.2011 

Le lendemain, c’est l’heure de la maturité, miss tournesol est née !

elle est en robe du soir le 28.07.2011

photo de vacances


Pour certains, les vacances, c’est …

P1010243

Pour d’autres, c’est …

P1010207

Pour d’autres encore, c’est …

P1010177

Je n’hésite pas, je prends les trois mais avec plus de soleil !! Et pour vous, les vacances, c’est quoi ?

J’écris ton nom…


Comme une eau de source


La source Sainte Anne, ce nom ne vous dit peut-être rien, mais si je vous dis la source des Abatilles ?

P1010052

Elle se trouve dans un quartier d’Arcachon, se visite (mais hélas pas le jour où nous y sommes allés…)

P1010053

Soyons clairs… Je ne fais pas la pub pour cette eau, je n’ai pas d’action dans leur société…

Ce que j’avais envie de vous montrer, c’est ça :

P1010055

La source a été découverte en Août 1923 par l’ingénieur Louis Le Marié. On cherchait du pétrole, on creusait, assez profond, aux alentours d’Arcachon. Et soudain, alors qu’on atteignait 472 m de profondeur, de l’eau chaude (25°) jaillit à plus de 8 mètres du sol à raison de 70 000 litres par heure… La source Sainte Anne des Abatilles était née !

“Louis Le Marié propose alors d’utiliser les propriétés surprenantes de la Source : faible minéralisation, bactériologiquement pure, thermale à son émergence et sans nitrate. La profondeur de la Source et la force de jaillissement permettent de conduire l’eau directement à l’embouteillage, conservant ainsi toute sa pureté.”

En 1928, un centre thermal est construit. Les gens venaient du monde entier faire une cure (hypertendus, arthritiques, etc.). En 1939, l’établissement est à son apogée mais hélas la guerre survint…

Le Centre Thermal a fermé définitivement en 1970, un an après avoir été absorbé par les Etablissements Vittel…

P1010056Ici, quand la source est ouverte, on peut venir y boire un verre d’eau thermale.P1010057P1010062P1010080

Parce qu’il n’y a pas que la mer…


DSC_0143-1

En plein coeur d’Arcachon, au-dessus de la ville d’été, nous voilà dans le Parc Mauresque.

DSC_0092-1DSC_0098-1DSC_0088-1

“Parvenant à acquérir 400 hectares de forêt domaniale sur la « montagne » (la dune) d’Arcachon pour y créer « une ville nouvelle », Emile Pereire secondé par son frère Isaac, réalisera une fructueuse opération immobilière.

Dans cette forêt, achetée en partie par la Compagnie des Chemins de Fer du Midi, en partie par lui-même, il y fit construire des « chalets » destinés « aux malades de la poitrine ».

C’était en 1862 et le succès fut immédiat.
La Ville d’Hiver venait de naître…”

DSC_0086

“Sa conception primitive a été respectée : successions d’allées courbes où alternent parterres gazonnés, massifs fleuris, arbustes et cascades dans les rochers. A cet ensemble paysager s’ajoutent un petit kiosque du XIXème siècle, un jardin d’enfants, un boulodrome et un théâtre de plein air où se déroulent des animations.”

DSC_0089-1

Ce parc offre une vue magnifique sur la ville d’été, on aperçoit même la mer. Pour cela, il suffit de se rendre à l’ascenseur, qui fut construit en lieu et place d’un funiculaire.

DSC_0108-1

Cet ascenseur fait le lien entre ville d’été et ville d’hiver.

DSC_0120-1aDSC_0117DSC_0119a

Au milieu de ce parc, à l’origine, se trouvait un casino qui a marqué l’histoire de la ville. En voici une représentation réduite, sous verre, que l’on trouve près de l’ascenseur.

DSC_0112-1  DSC_0110-1DSC_0111-1

“Le rez-de-chaussée du casino était occupé par des salles de café et des cercles de jeux. Le premier étage abritait une somptueuse salle de spectacle ainsi qu’un salon de musique, des salles de lecture et une bibliothèque. La nuit tombée, ses quatre-vingts lustres de cristal alimentés au gaz projetaient leur lumière au travers des deux larges coupoles dressées sur son toit.”

Aujourd’hui, en lieu et place de ce casino si beau et détruit par le feu, on trouve un des symboles de la petite mer, comme on appelait le Bassin d’Arcachon dans les années 1900 : la Pinasse.

DSC_0127-1

DSC_0134-1

Le parc est devenu un arborétum en 1992. “Les plantes de toutes espèces prospèrent dans ce jardin : palmiers, métaséquoias, mais aussi des pins gigantesques, des cèdres (déodora, de l’Atlantique), des liquidambars, des ginkgos…une roseraie a été créée en 1987.”

DSC_0082DSC_0147-1DSC_0148-1DSC_0150-1 DSC_0149-1DSC_0083 DSC_0084DSC_0101-1DSC_0099-1

Les enfants vous demandent une balade à cheval ? Vous avez envie de leur faire plaisir mais vous aimeriez bien qu’ils se défoulent un peu aussi ? Le parc mauresque a la solution :

DSC_0136-1a

Alors, voilà, si vous passez par Arcachon, que la foule de la ville d’été (on passe de 12 000 habitants à plus de 200 000 l’été) et les places de parking impossibles à trouver vous énervent au plus haut point… vous savez que vous avez un échappatoire, un lieu de paix et de ressourcement, et finalement, si peu loin de la petite mer…

DSC_0095-1  DSC_0097-1DSC_0096

Les textes entre guillemets ont été trouvés sur le net, sur différents sites.

La citation du jour, un peu de douceur…


DSC_0558a

Le Bûcher des Illusions – Sans, tu mens
[ Bernard Willems-Diriken, dit Romain Guilleaumes ]

Source : Citations sur douceur : Belles citations sur douceurcitation

Mes vacances ?


Là où je vis, là où j’habite

DSC_0301

C’est là où se rendent les vacanciers…

Je reste sur mon cher Bassin

DSC_0222-1

Et je profiterai de chaque instant

Ou je ne travaillerai pas

C’est à dire le week-end !

DSC_0661

Mais la semaine prochaine sera courte

Et le week-end long à souhait !

Les voilà enfin arrivées, mes vacances de l’été !!!

DSC_0726

Dans la vallée de l’amour


 

Ecoute, écoute

ces mots que tu redoutes

comme une bosse sur ta route

bien loin de tous tes doutes

 

Je t’aime, je t’aime,

et même tous ces je t’aime

au vent fort que tu sèmes

ne seront jamais les mêmes

 

Il court, il court

dans la vallée de l’amour

comme une envie de toujours

bien au-delà de tous les jours

 

Previous Older Entries

Quel temps fait-il chez moi ?

Follow Mariessourire essence d'émotions on WordPress.com

Des mots... des photos... mes envies... au jour le jour, voilà ce que vous trouverez dans mon espace, sans compter l'ouverture de la bibliothèque de mariessourire que vous trouverez ici : http://mariessourire3.wordpress.com/
Bonne visite !

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 434 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :