C’est le week-end !


Yeesss ! C’est le week-end !

Deux jours pour nous, deux jours pour ce qu’on veut !

Deux petits jours mais qui s’imposent !

Parce qu’on a besoin d’une pause…

Hm Hm ? Quoi ??

Comment ça ? Plus de pause week-end ?

Je vous le dis, ça ne va pas le faire !

Je hais la violence, je préfère vous prévenir, mais ya des fois où…

Nous disions ? Ah oui, la pause du week-end qui s’impose…

Changer d’air

Changer de rythme

Faire des choses qui nous plaisent

Alors, puisque ça y est, puisqu’on est en week-end, il faut que je vous dise :

Merveilleux week-end à vous tous !

Publicités

Je pars…


Je pars, oui, mais en week-end seulement !! Je vais faire un petit tour du côté de chez Swann… euh non, du côté d’Angoulême !

http://www.annuaire-mairie.fr/panneau-angouleme.png

DSCI0116a

Figurez-vous qu’en ce moment, c’est le Festival International de la Bande Dessinée ! Amateurs, si vous aimez (que dis-je… adorez !) les BD, c’est le moment d’y aller ! Vous y rencontrerez vos auteurs préférés, dans des bulles ! Pour en savoir plus, il vous suffit de cliquer ICI ! Et, pour le plaisir, rien que pour vous, voici le logo de l’édition 2011 :

http://3.bp.blogspot.com/_zYDVom6-H_k/TQSyvus3qZI/AAAAAAAAARk/yZ463fb91BU/s1600/festival-bd-angouleme-2011-selection-officielle-01.jpg

 

Et non, je ne vais pas au Festival ! Je connais… J’ai habité dix ans durant à Angoulême… Et je ne suis pas grande dévoreuse de BD, quoique l’occasion fait souvent le larron !

Non, je vais … mais ça ne vous regarde pas !! Rires

Par contre, comme j’ai peur que vous vous ennuyez, sait-on jamais : la pluie, le froid, en manque d’inspiration sur vos blogs, rien à la télé et plus de dvd…, je vous ai programmé quelques petites lectures. Guettez donc ! Les billets seront publiés chaque jour, à des heures différentes… Au programme : un nouvel épisode de Nathan et… et ? Vous n’en saurez pas davantage !

Bonne et délicieuse lecture !

Et surprenez-moi aussi ! Faites que j’ai tout plein de lectures quand je rentrerai dimanche soir, quand je validerai vos commentaires !

Bon Week-End !

Bisous Iodés

la citation du jour


Il suffit que quelqu’un veuille vraiment quelque chose pour que cela se produise.

Bernard Werber

Montre ta carte ou reste sur le trottoir !


Je viens de lire un article dans le sud-ouest, je n’en ai pas cru mes yeux… je vous mets le lien : http://www.sudouest.fr/2011/01/27/pas-de-carte-pas-de-car-301867-1613.php

L’histoire ? En gros, à 7h30, la maman dépose ses trois enfants à l’arrêt du bus, comme tous les matins depuis la rentrée, puis part embaucher. Les enfants sont donc connus du chauffeur. Les deux grands ont leur carte, ils montent sans problème. Le petit, 9 ans, l’a oubliée. Il lui a été refusé de monter dans le bus, et a été laissé seul dans la nuit… Il a rejoint l’école qui est à environ 2 kms de là…

Je trouve ça d’une bêtise sans nom ! Si les deux grands ont leur carte, il est évident que le petit aussi ! Pour moi, le conducteur ne s’est pas assuré de la sécurité de l’enfant. Je ne parle pas de responsabilité : tout le monde a sa part dans cette histoire : les parents qui n’attendent pas le bus, le conducteur et donc la société de transport, l’école qui a été prévenue par les deux grands et qui n’aurait rien fait…

Le règlement stipule que l’enfant doit avoir sa carte pour monter dans le bus ? D’accord, appliquons le règlement, mais avec humanité… avec bienveillance… avec ouverture d’esprit… comme si ces enfants étaient nos enfants !

Nathan ou le deuxième réveil


J’ouvre les yeux, la lumière crue est moins dure à mes yeux qu’hier. Mais les volets sont à moitié fermés seulement. Olivier, mon voisin de chambre, dort encore. Peut-être fait-il semblant ? J’ai beaucoup moins mal à la tête, enfin presque car ma tempe droite bat toujours la chamade. Je me sens vraiment reposé ; j’ai dormi d’une seule traite ! Là, c’est sûr, je vais pouvoir sortir tout à l’heure !

Je m’étire doucement, pose le pied gauche par-terre, puis le droit. Tiens ? Cette nuit, ils sont venus enlever ma perfusion ! Je ne me suis rendu compte de rien. Il faut dire que, depuis tout petit, quand je dors, et bien je dors ! La terre pourrait s’écrouler, je dormirais toujours.

Direction la salle de bains. Je vacille un peu en me levant mais j’arrive jusqu’au lavabo sans souci. Oh la la ! La tête que j’ai !! J’aurai besoin d’une bonne coupe ! J’ai les cheveux vraiment longs, à moins que ce ne soit la mode aujourd’hui ? Ce serait tout de même bien étonnant. Je n’ai jamais aimé ça, les cheveux longs !

On frappe à la porte et j’entends un « bonjour ! » tonitruant de l’aide-soignante, pardon, de l’aide-soignant.

Assez curieusement, il a une voix un peu haut perchée mais sa carrure ne donne aucun doute possible sur sa masculinité.

« Bonjour Monsieur Dupin ! Café ou Thé ce matin ? Vous avez de la chance, aujourd’hui, c’est petit déj amélioré : avec votre café, il y a du jus d’orange et un croissant !

– Oh ? Mais c’est super, ça ! Ce sera café, merci ! »

Cet homme-là a la patate, et de bon matin, ça fait vraiment du bien !

« Je vous pose votre plateau sur la table, là. Ça ira ? Alors vous nous quittez déjà ?

– Vous me l’apprenez, mais vous m’en voyez ravi.

– Mais le médecin vous a donné toutes les autorisations hier soir. Rappelez-vous : vous devez passer au bureau des admissions pour faire votre sortie au plus tard à 9h30 afin de libérer la chambre le plus tôt possible.

– Ah bon ? Non, je m’en souviens pas du tout ! Je suppose qu’il faut que j’attende ma sœur pour pouvoir partir…

– Je ne sais pas Monsieur, je n’étais pas là quand vous en avez parlé. Il faudra demander aux infirmières, elles doivent savoir qui vient vous chercher tout à l’heure ! Bonjour Monsieur Pauny ! Alors, toujours café ? »

En fait, ils ont dû enlever la perfusion en même temps que ces bonnes nouvelles m’étaient apprises. C’est bizarre que je ne souvienne pas comme ça des choses aussi importantes que celles-ci.

Ce petit déjeuner était vraiment bon : non seulement, j’ai eu un croissant mais en plus trois biscottes beurrées avec de la confiture d’abricot… digne presque d’un deux étoiles !

Je passe sous la douche vite fait, parce que les sanitaires communs, ce n’est quand même pas trop mon truc. Je m’habille avec ce que je trouve dans mon armoire. Et bien, ce n’est pas la gloire, ces habits-là !! Un peu basique même ! J’ai l’impression de me retrouver au temps de la fac avec ce jean-s là ! Je prends ce qui, a priori, est à moi et à moi la liberté retrouvée !

J’ouvre la porte de la chambre. Je regarde le numéro : 331, total 7… C’est donc une chambre destinée à la réflexion intérieure, chambre qui m’est prédestinée à coup sûr ! Un œil à droite, un autre à gauche… Rien ne m’indique le bureau des infirmières… J’avance au gré du hasard dans ce couloir quand enfin je croise une blouse verte !

« Bonjour Madame, pourriez-vous me dire où se trouve le bureau des infirmières ?

– Je suis Sophie, Monsieur DUPIN ! Que vous arrive-t-il ? Vous êtes déjà habillé ?

– Oui ! L’aide-soignant qui m’a servi le petit déjeuner m’a dit que je sortais aujourd’hui et que je devais voir les infirmières avant ma sortie qui devait avoir lieu avant 9h30, si j’ai bien compris.

– Bon, on va reprendre tout ça calmement. Je viens tout juste de prendre mon service. Venez avec moi, on va regarder dans votre dossier ce que vous devez faire, d’accord ? »

Nous voilà partis dans l’autre sens, celui d’où je viens. J’arrive à la chambre 331, elle me fait rentrer et m’asseoir au bord du lit. Je dois l’attendre car une sonnette vient de se déclencher. Ce doit être une urgence mais elle revient tout de suite pour s’occuper de moi.

Olivier me sourit assez bizarrement. Il n’a pas eu de croissant lui ? Encore quelque chose d’étonnant ! Et voilà que ma tempe recommence à battre sournoisement, comme un marteau qui tape sur une enclume. Je soupire. Je pressens que quelque chose ne tourne pas rond, mais quoi donc ?

Récap du Textophoto Nouveau !


Que d’imagination ! Que de belles histoires à lire ! Encore ! Encore !! Comme j’aime vous lire… Vous n’imaginez pas à quel point…

Sur ce Textophoto nouveau, je vous ai demandé de m’embarquer loin du quotidien, dans la quatrième dimension, en toute fantaisie, à partir de l’une ou l’autre photo ci-dessous :

Photo n° 1

DSCN0658a

Photo n° 2

P1030350

Je vous ai également demandé de mettre un titre à votre œuvre et de mentionner “Pour l’atelier Textophoto n° 2 de Mariessourire”  et de mettre la photo choisie au début ou à la fin de votre texte, à votre gré.

Pour plus d’info sur ce Textophoto en général, cliquez ICI

Qui a embarqué à bord du Textophoto Nouveau ?

JazzyJazz : Le Chant des Possibles

Pélagie : Textophoto – Mariessourire

Ghislaine : Poème sur photo imposée

Agnès : Plage n° 1

Mamie Mandrine : Les Rescapés

Zéphyrine : Textophoto N° 2

 

Pas de panique pour les autres croisiéristes : l’embarquement n’est pas terminé. Vous avez le temps de préparer vos bagages, c’est à dire d’écrire votre histoire, poème, récit en toute fantaisie puisque l’embarquement se terminera le 31 Janvier à minuit, l’heure du crime… oups ! pardon ! Je voulais dire heure française, bien entendu !!

Pour l’heure, la mer est calme, le soleil présent et quelques nuages vagabondent de ci de là au gré des vents, au gré de vos mots. Le drapeau flotte et les voiles sont pliées. Le navire est solidement arrimé, et l’ancre planté dans la vase… car la marée est basse et l’océan s’est retiré au loin… vous attendant !

Voguons vers cette nouvelle aventure du Textophoto !

Partons découvrir la richesse de votre imagination !

Osons embarquer vers un horizon nouveau !

Résultat de l’Atelier Surprise


http://69.img.v4.skyrock.net/692/m0waw/pics/2805696791_small_1.jpg

Et bien voilà… C’est l’heure de tout vous dévoiler… L’Atelier Surprise fut palpitant, renversant, parfois dressant même les cheveux sur la tête ! En un mot, il fut génial !

Dans la cabane au fond du jardin, installés confortablement qui sur un pouf, qui sur un fauteuil, face à la cheminée, un thé ou un chocolat à la main, les lecteurs se sont régalés à lire les livres découverts dans cette cabane. Les auteures ont toutes rivalisé qui de suspense, qui d’émotion…

Ce fut un moment magnifique de partage ! Et vous départager n’a pas été si évident que cela… Pour m’aider dans ce choix, j’ai fait appel à Franck, administrateur du site Thé-Menthe qui offre à la gagnante, rappelons-le, une participation gratuite à un atelier d’écriture spontanée…

Personne n’a démérité d’autant plus que l’exercice n’était pas si simple que cela en avait l’air… ou plutôt les paroles des chansons suivantes :

    “J’ai moins peur à vrai dire des vampires que de ton souvenir” (“Je danse”, Jenifer)

    “ Ce soir, c’est le grand bal, mets du fard sur tes idées pâles, on va faire tanguer les étoiles bien plus haut” (“C’est bientôt la fin” Mozart l’Opéra Rock)

J’aurai bien voulu vous voir toutes gagner, mais cela n’était pas possible. Alors à toutes, pour votre courage, pour avoir osé, je vous dis :

  et                                                                             

 

et au plaisir de nous relire !

 

Il est temps de vous annoncer le résultat : qui a gagné cet atelier surprise ?

 

Pour l’émotion et le plaisir de la lecture, j’appelle à la place d’honneur pour une mention spéciale :

Marie-Ange, JazzyJazz et Makaulaya

 

Pour le coup de coeur, pour l’émotion, pour la fraicheur de son texte, j’appelle la gagnante… Non ! J’appelle les gagnantes :

Pélagie et Mamie Mandrine

Vous avez gagné chacune une participation gratuite à un atelier d’écriture spontanée !

Vous pourrez participer à un atelier d’écriture spontanée un lundi après-midi, selon la disponibilité de chacune, de 14h à 16h. Pour profiter de votre lot, je vous contacte par mail dans la semaine pour voir ensemble comment utiliser votre lot.

Pour ceux qui voudrait découvrir ou relire ces belles aventures, les livres sont dans la bibliothèque, dans la cabane au fond du jardin, à cet endroit précisément !

Ce soir sera un grand soir pour la gagnante !


http://69.img.v4.skyrock.net/692/m0waw/pics/2805696791_small_1.jpg

Oui ! Ce soir sera un grand soir !

Ce soir, vous saurez qui a gagné l’Atelier Surprise et a donc remporté une participation gratuite à un atelier d’écriture spontanée offerte par Thé-Menthe.

Il me tarde de vous annoncer le nom du grand gagnant !

Je crois que vous allez être surpris !!

Et vous ? Vous tarde-t-il de savoir ?

Mais que se passe-t-il ?


Me voilà toute pimpante, toute guillerette à l’idée de vous montrer le lever du soleil pris ce matin au Port des Tuiles à Biganos… Mais voilà que sur le chemin du retour sur la route de ce port, je m’arrête pour prendre quelques photos des deux chevaux et une dame vient à ma rencontre en voiture et m’apostrophe de cette manière, un  peu agressive et en tout cas très agacée :

“Vous n’avez pas le droit de prendre les chevaux en photo, on dit toujours qu’on les photographie mais à chaque fois, après, moi je me fais cambrioler. Je vous préviens, j’ai pris l’immatriculation de votre voiture”….

Alors je dis à la terre entière : je ne suis qu’une photographe amateur avec pour domaine de prédilection la nature, et en plus là j’avais juste mes compacts et non le réflex (soi-dit en passant…), j’étais loin de sa maison et surtout JE NE SUIS PAS UNE CAMBRIOLEUSE, qu’on se le dise !!!!

Et pour prouver que j’étais bien au port des tuiles à photographier le soleil…

P1030526P1030477P1030532

Le Textophoto nouveau arrive !!


Et oui, voilà un nouveau textophoto !!! N’est-ce pas merveilleux ? Génial ? Je trouve aussi…

Mais qu’est ce donc qu’un Textophoto ? C’est écrire un texte, un poème, un haïku, une histoire, un récit… à partir d’une photo que l’on choisit entre deux… On y rajoute une consigne d’écriture et ça donne le Textophoto !!

Attention ! Les photos ci-dessous ne sont pas libres de droit sauf pour les personnes participant à l’atelier Textophoto !

Pour ce Textophoto n° 2, je vous propose d’écrire ce que vous voulez en toute fantaisie à partir de la photo que vous choisissez parmi les deux qui vous sont proposées.

Je veux que vous m’emmeniez dans la quatrième dimension, dans les étoiles ou au fond des océans, peu m’importe mais ailleurs, loin de la réalité du quotidien !

Votre œuvre aura un titre, mais au tout début de votre billet, vous mentionnerez : “Pour l’atelier Textophoto n° 2 de Mariessourire” avec, si possible, un lien vers ce billet. Vous y mettrez la photo choisie, avant ou après votre texte, à votre gré.

Photo n° 1

DSCN0658a

Photo n° 2

P1030350

 

Photos prises au port de Meyrans à Gujan-Mestras

Quelques petites précisions toujours utiles pour les nouveaux comme pour les anciens :

– On ne se préoccupe pas des fautes d’orthographe, même s’il est toujours plus agréable de lire un texte sans faute. Les fautes ne comptent pas pour la désignation des gagnants. Tout texte est une belle aventure !

– On s’inscrit en bas de ce billet par un commentaire, à tout moment et ce, jusqu’au 31 Janvier minuit, heure française.

– On publie sur son blog, WordPress ou non, quand on veut, jusqu’au 31 Janvier minuit heure française. Et quand on a publié, on vient donner l’adresse url de son billet ici, en commentaire de ce billet.

– Si l’on n’a pas de blog, aucun problème, vous m’envoyez par mel votre participation. Celle-ci se compose : d’un titre, de votre texte, de la copie de la photo choisie et de votre pseudo (les formats .doc sont acceptés mais pas les versions ultérieures que je ne peux pas lire). Je vous publierai alors.

– Si vous avez des questions, genre : “Mariessourire ? Quelle est ton adresse e-mail ?” vous pouvez me les poser en cliquant tout en haut de cette page sur “Pour me contacter”, je vous répondrai bien volontiers dans les meilleurs délais possibles (ne pas oublier que je ne suis pas un ordinateur connecté 25 heures par demi-journée sur mon blog, hein ? rires).

 

Voguons vers cette nouvelle aventure du Textophoto !

Partons découvrir la richesse de votre imagination !

Osons embarquer vers un horizon nouveau !

Previous Older Entries Next Newer Entries

Quel temps fait-il chez moi ?

Follow Mariessourire essence d'émotions on WordPress.com

Des mots... des photos... mes envies... au jour le jour, voilà ce que vous trouverez dans mon espace, sans compter l'ouverture de la bibliothèque de mariessourire que vous trouverez ici : http://mariessourire3.wordpress.com/
Bonne visite !

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 424 autres abonnés