ils ne font rien, mais …

vieil assis sur un banc qui regarde la mer

« Je commence à comprendre le plaisir qu’éprouvent les vieux lorsqu’ils restent assis des heures sur un banc, sans rien faire, à l’ombre d’un platane, le regard au loin, silencieux, immobiles, les mains croisées », me disait François Mitterrand dans les derniers mois de sa vie. Lui, qui avait été si actif, comprenait les vertus du « non-agir ».

Ils ne font rien, mais ils sont.

Pour beaucoup de nos contemporains, le fait de ne rien faire est perçu comme un défaut ou une calamité, lorsque l’inaction est imposée. Rares sont ceux qui ont compris qu’en étant simplement là, assis, paisiblement, on goûte pleinement le présent, on a des chances « de percevoir ce qui lui en sa plus profonde intériorité, « quelque chose » qui l’effleure avec une extrême subtilité mais qui est rempli de cette qualité qu’on appelle le Numineux ». Ainsi Dürckheim tente-t-il de rendre compte de cette expérience du « non-agir », mais on sent bien combien il est difficile, tant il est ineffable, de faire comprendre aux agités que nous sommes le bonheur qu’on éprouve à être, tout simplement.

« Tout ce qui l’entoure est relié à l’Infini, et mystérieusement les vagues vont et viennent entre le vieil homme assis devant sa porte et le lointain qu’il contemple, que ce soit la mer, la plaine, la forêt, la montagne ou le ciel ; cela peut être aussi un grand arbre devant sa fenêtre ou le mur de sa chambre… et même l’obscurité de ses yeux éteints. Sa façon de regarder fait de ce qu’il voit une forme de l’Infini. De ce flux et reflux de l’Infini en lui, il tient sa Paix, une Paix rayonnante et parfaite, une Paix bénie. Est-il heureux ? Il n’y a pas de mot pour décrire cet état, pour décrire ce qui peut arriver alors, mais il y a, là où il est assis, « quelque chose » dont il éprouve la plénitude.

Marie de Hennezel

“La chaleur du cœur empêche nos corps de rouiller” pages 212-213

3 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. T'ite
    Mai 16, 2009 @ 08:55:18

    que de vérité, c’est vrai qu’il m’arrive aussi de me posé et le meilleur endroit est encore sur un banc dans une journée chaude avec une légère brise,regardé dans le vide écouté le bruit dela nature, les oiseauxet se dire "qu’es ce que je suis bien ici!"pour ce qui et des vieux j’ai ma belle mère qui elle se plaint toujours qaund elle est seule elle marmonne des trucs on comprend rien mais je sais que cela nous est destinécome quoi les vieux sur les bancs ne sont pas toujours en train de rêvé tranquillementgrosse bises

    J'aime

    Réponse

  2. ¤Tiggerlily
    Mai 16, 2009 @ 09:17:24

    Beau texte dans cette réflexion du non-agir…Mais je rejoins T’ite dans ces propos, car l’homme âgé sur banc , n’est pas forcément synonyme de sérénité…simplement une solitude de l’âge.Quand , cette solitude est habitée comme dit l’auteur dans ce va et vient incessant, dans cette alchimie d’espace en silence, il ne reste que l’être vivant en cet infini…oui cela est sur, cela devient une vraie richesse…Arrêter notre activisme, n’est pas aussi facile que cela, ce vivre dans ce "rien", en tranquillité s’apprend et l’âge favorise parfois cette démarche…Nos promenades deviennent parfois ce temps de repos, loin du bruit du monde, une pause nature assis sur un coin d’herbe vaut certainement tout les thérapeutes !!Bon week-end

    J'aime

    Réponse

  3. tsat
    Mai 16, 2009 @ 11:34:14

    c’est le temps qui n’est plus compté et laisse cette infinité dans la réflexion.Cette paix est le réconfort d’une vie bien vécue.Cet homme profite de cet instant pour apaiser son envie de toujours exister par le corps qui l’enveloppe.bise et à bientôt!

    J'aime

    Réponse

Votre avis m'intéresse :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Quel temps fait-il chez moi ?

Follow Mariessourire essence d'émotions on WordPress.com

Des mots... des photos... mes envies... au jour le jour, voilà ce que vous trouverez dans mon espace, sans compter l'ouverture de la bibliothèque de mariessourire que vous trouverez ici : http://mariessourire3.wordpress.com/
Bonne visite !

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 426 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :