n’aie pas peur d’être vivant


A quoi bon laisser les larmes dessécher
un jardin merveilleux auquel tu aspires
ton cœur t’appelle et t’aime, respire
tous ces embruns avant d’être asséché

A quoi bon enterrer le chagrin d’une vie
au milieu d’un cœur en berne et en survie
A quoi bon vouloir, en vain, tout effacer
rien qu’un souvenir pour ne plus vaciller

Vas-y, pleure, crie, lâche tes émotions
emmène les très haut, très loin de toi
ose dire tout haut ton cœur, ton émoi
n’aie pas peur d’être vivant avec passion

laisse moi rêver


laisse moi rêver qu’un jardinier puisse entretenir le beau jardin de la vie …
laisse moi rêver qu’un jour les ronces deviendront roses sans épines au doux parfum enchanteur …
laisse moi rêver que la vie puisse être si belle, ne serait ce qu’une seconde dans une vie, car je ne vis que pour cette seconde …laisse moi rêver …

je ne voudrais pas m’éveiller sans avoir vu mon rêve se réaliser
je veux croire encore et encore qu’un jour le meilleur arrivera
s’il existe des choses laides dans ce monde, mes yeux passeront outre pour y découvrir le plus beau
j’ai tant besoin de rêver ..
pour continuer d’avancer …

les rêves ne peuvent se déliter, peut être juste un peu mis de côté
n’oublions pas de rêver …
osons croire que la vie nous réserve le meilleur
et que c’est pour bientôt
osons aimer la vie
à tout prix
que risquons nous ?

je rêve que l’impossible soit possible
au feu du ciel, j’ai brûlé mes ailes
mon cœur que je croyais invincible
ne palpitait que pour l’essentiel

je rêve toujours à un possible …
juste ailleurs …
sourire

oui rêvons … ne cessons pas de rêver ..
ne cessons pas d’aimer …

face à l’océan


Photo0160

face à l’océan vivant
je l’entends murmurant
sans cesse sur la grève
comme dans un beau rêve

le vent vient caresser
un instant mes cheveux
le soleil paresseux
n’ose pas se montrer

les vagues avec fracas
meurent sur le sable fin
un chant joyeux sans fin
leur répond sans tracas

chante, chante l’oiseau
chante la vie qui court
gazouillis tendre et beau
souffle de vie et d’amour

escapade sur l’île d’Oléron


Photo0163

Photo0135   Photo0168

Photo0167  Photo0123  Photo0128

si vous voulez mieux voir les photos, vous pouvez cliquer dessus

sur la première, au large, on aperçoit au loin fort boyard

oui, il pleuvait hier lors de notre promenade, mais ce fut quand même une très belle journée

sourire

ps : merci de ne pas enregistrer ces photos sur votre pc, votre blog ou autre

quelle joie !!


ici le soleil fait du bien à l’âme
le vent souffle des mots jolis
et ranime du cœur les flammes
donnant des couleurs à la vie

cela fait peu de temps
que je marche enfin
sans cannes doucement
sur un long chemin

aujourd’hui m’en suis allée
en promenade dans les bois
sur un vélo j’ai bien pédalé
ô mes amis, quelle joie !!

oui le soleil redonne goût
à la vie qui ressurgit enfin
telle une source, un chemin
ça y est, je suis debout !!

des larmes sur mon cœur


tombe la pluie comme des larmes sur mon cœur
pleurent les nuages telles des étoiles de douleurs
l’eau déborde de partout sans compter les heures

ce temps gris veut m’emporter dans la tristesse
et éloigner de moi quelques moments de tendresse
tout ce gris confus, tel un brouillard, ma faiblesse ….

quand revient le temps de la pluie


 
 
quand revient le temps de la pluie,
toute vêtue de gris et de tristesse
revient aussi avec elle aujourd’hui
comme des moments de faiblesse

pluie, symbole de fertilité
qui vient faire germer
les doux fruits de la vie
un instant, une envie

quand revient le temps de la pluie
pleure, oui, pleure mon coeur
de tous ses souvenirs enfouis
de tous ces moments de bonheur

pluie, douceur pour la terre
comme pour les mots à taire
petits clapotis de fraicheur
à venir, un peu de bonheur

 
 
 
 
 

aimer la vie


Pour me suivre en mes contrées
Il te suffit de croire et d’espérer
D’oublier le mal que l’on t’a fait
Et quoiqu’il arrive, toujours avancer

L’âme est en repos quand elle a fait
Dans son coeur la paix avec le passé
Quand elle a gardé au coeur chevillé
L’espoir, un jour, d’un monde parfait

Mais quand je dis un monde parfait
Il me faut quand même te préciser
Que le mal ne peut s’en être allé
Juste un monde qui te soit parfait

Bien sûr, il faut aussi savoir déposer
A tes pieds tout un douloureux passé
Le laisser là, arriver à l’abandonner
Pour qu’un nouveau futur te soit donné

Enfin, je te dirais pour terminer
Qu’il me faut te donner un secret
Celui de toujours aimer la vie

Quoiqu’il arrive, aimer à tout prix 

 

du temps pour s’aimer


C’est le temps qui séparent les mains
Et les kilomètres pour les lendemains
Mon coeur soupire rêvant d’amour
Un tendre espoir pour un toujours

Le temps ne me laisse pas désemparée
J’ai le manque de lui qui ne s’arrête pas
Au fond de moi, je ne me trompe pas
Il faut juste du temps pour s’aimer

 

Je rêve de …


Je rêve qu’on ait tous un beau jardin
Où les quatre saisons seraient réunies
Où chacun trouverait enfin son chemin
Au milieu de tous ces massifs fleuris

Je rêve qu’on ait tous dans nos cœurs
De la tendresse, de l’amour, du bonheur
Tout cela et même plus, et à toute heure
A chacun sa magnifique et douce fleur

Juste pour info :

Freesia : la grâce. Elle est aussi une invitation amoureuse et sincère. Le nombre de fleurs est à la mesure de votre amour.

Previous Older Entries

Quel temps fait-il chez moi ?

Follow Mariessourire essence d'émotions on WordPress.com

Des mots... des photos... mes envies... au jour le jour, voilà ce que vous trouverez dans mon espace, sans compter l'ouverture de la bibliothèque de mariessourire que vous trouverez ici : http://mariessourire3.wordpress.com/
Bonne visite !

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 436 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :