j’étais grand ce matin


 
 
partir à l’aventure
se prendre au sérieux
manger des mûres
se sentir heureux

se croire grand
marcher droit
plus un enfant
je suis moi

vouloir sucer mon pouce
avec ma peluche douce
et demander un calin
j’étais grand ce matin…

se rappeler les douceurs
de maman à 4 heures
oublier qu’on est grand
suis toujours un enfant …

un bien drole de jardin …


 

Ce matin je me suis promenée
Dans un jardin me suis retrouvée
A dire vrai, un drôle de jardin
Où régnaient des ptits nains

Dans les allées j’ai erré
Mille fleurs j’ai trouvé
Toutes étaient belles
Oui toutes sauf elle

Elles resplendissaient
Comme un aimant
Elles m’attiraient
Pendant un moment

J’ai cru apercevoir
Le temps d’un éclair
Moqueur un oeil noir
Parmi les plantes vertes

Sur ces magnifiques fleurs
Me suis penchée dans l’heure
Pour les observer plus près
Quelle déception il est vrai

Elles étaient faites de promesses
De douceurs et de tendresses
En elles pas une once de sagesse
Des épines mortelles, quelle rudesse

Oui, toutes sauf elle
Plus petite, plus fragile
Un peu moins belle
Mais fière et gracile

De son parfum subtil
L’air, elle embaumait
Ses pétales tels des cils
Doucement vibraient

de cette histoire la moralité ?
allons vous saurez bien la trouver

un doux rêve …


 Merci à toi, mon poète romantique, de tes rimes écrites avec humour …

T’entendre ta journée me raconter
Ton regard dans le mien plongé
A mes bêtises rire et t’attendrir
Et pour finir, contre toi me blottir

Sourire à ton sourire, à ta présence
Rendre plus surmontable ton absence
S’inquiéter, mais croire et espérer
Qu’un nous futur puisse arriver …

Les deux coudes sur cette table
Je me mets simplement à espérer
Que sonne mon nouveau portable
Pour que l’amour puisse nous rapprocher

Une invitation ou quelques mots
Qui pourraient enfin nous réunir
Au son de ta voix ou par texto
Un je t’aime qui me ferait plaisir

 

Attente


 

Attente …
Mille questions trottent dans ma tête
Un début de réponse
Et voilà que d’autres questions se pressent
Non pas à la queue leu leu
Mais toutes en même temps

Attente …
Le doute s’installe
Et si mon imagination m’avait joué
Un de ces tours dont elle a le secret ?
Attente et angoisse …
De quoi demain sera-t-il fait ?

Attente
Et soudain le voilà
La vie prend des couleurs nouvelles
Mmm comme je suis bien là
Mon épaule contre la sienne

Il repart
Déjà …
Soupir

Attente
De nouveau
Pas de nouvelles ?
Mais il m’a dit
« à vendredi ! »
Attente et espoir
Attente et désir de le revoir

Une éternité
La semaine n’en finit pas
Elle se la joue en blanc et noir
Les heures s’étirent
On n’est que lundi

Oh que la semaine va être longue ….

Quel temps fait-il chez moi ?

Follow Mariessourire essence d'émotions on WordPress.com

Des mots... des photos... mes envies... au jour le jour, voilà ce que vous trouverez dans mon espace, sans compter l'ouverture de la bibliothèque de mariessourire que vous trouverez ici : http://mariessourire3.wordpress.com/
Bonne visite !

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 436 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :